Lundi 20 décembre 1 20 /12 /Déc 12:02

 

Dans la rubrique « j’ai testé pour vous » : Comment Marie sans ses copines n’aurait jamais réussi à fabriquer un matelas en laine…

 

été 160

Première étape:

Rassembler le matériel: Interpeler le réseau m'a permis de trouver une magnifique cardeuse toujours fonctionnelle, d'anciens matelas en laine encore en bon état, de la laine de moutons fraîchement tondue et  lavée et du crin de cheval tressé. Merci Raymond, le papa de Marie-Claude! 

été 177

J’ai aussi eu besoin d’une grande aiguille (40 cm) et de gros fil pour les bouffettes  et enfin d’une bobine de fil classique très solide.

Enfin, je suis allée acheter le coutil en coton (rayé marron et blanc, tradition oblige !), compter 70€ pour un matelas 90*190.

Deuxième étape (une matinée):

Couper le tissu et coudre : Pour un matelas de 190*90, il faut compter 10 cm de plus (coutures, bouffettes et bourrelets autour).

Couper :

2 rectangles de 200*100

2 rectangles de 200*20

2 rectangles de 100*20

Assembler la base (de 200*100) avec les 4 bords (pour faire comme une caisse) puis une longueur du « couvercle ». Les 3 derniers côtés de ce « couvercle » seront à coudre à la main après avoir rempli de laine.


été 137


Troisième étape : carder la laine et le crin de cheval !

Commence le travail le plus long : Passer la laine à la cardeuse afin de l’effiler et la dépoussiérer : C’est le moment d’appeler les copines pour se relayer et papoter ! (la machine est silencieuse !!!)


été 149                 été 151

 


Seul hic : Rester concentrée afin de ne pas laisser la main se faire attraper sous la planche de clous…

 

 

été 138


Certaines ont d’ailleurs cardé avec efficacité et grande classe :

 

été 135

 

 

Pendant que d’autres ramassaient patiemment la laine qui s’envolait…

 

 

été 136été 142


Au fur et à mesure, on plaçait la laine dans le coutil

Une couche de laine, une couche de crin tressé (pour avoir plus de ressort), et à nouveau, une couche de laine !

 

ete-174.jpg        été 164

 

Bon ok mais maintenant avec 60 cm de hauteur, on fait comment pour refermer?

 Et bien, là on appelle à la rescousse Arlette, la femme de Raymond !

 

été 175été 182

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Et couchées à 4 sur le matelas, on y arrive !

 


 

été 181

 

Quelques grandes épingles (houzeaux) faciliteront l’ouvrage !

 

Et avant de tout refermer, on s’assure que la laine remplit bien les coins et s’étend harmonieusement sur toute l’étendue

 

été 184

 

Il nous reste à placer 11 bouffettes par face pour ce matelas une personne ; on dessine des croix d’abord pour bien les positionner, une personne se place en dessous pour récupérer la grande aiguille, placer la bouffette et repasser l’aiguille…

 

 

été 200
Vue du dessous

 

Le matelas se tassera dans les semaines qui suivent et il pourra alors être utile de reserrer les fils. Pensez donc à laisser pendre les fils des bouffettes.


été 187


On trouve des coutils cotons plus joyeux :


DSC02422


Il est possible aussi d’ajouter des « bourrelets » tout autour. Je les ai ajoutés après, pour avoir l’impression d’un travail fini.

 Bonne nuit !

Par marie.nature.over-blog.fr - Publié dans : sommeil
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés