Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 20:55

 

 

A quoi la tête est exposée lors de l’utilisation d’un téléphone portable ?

 

 

danger-ondes-portable-sante

 

 

Les téléphones portables et leurs stations relais émettent des ondes électromagnétiques, essentiellement des hyperfréquences ou des micro-ondes à des fréquences de 900 Mégahertz, 1 800 Mégahertz et 2450 MHz (pour les téléphones wifi)

 

Pour information, le four à micro-ondes émet à 2 450 MHz, mais les fours à micro-ondes sont protégés par une cage de Faraday ce qui empêche les micro-ondes d’en sortir. (Encore que les vieux fours micro-ondes ne sont pas si étanches que ça, ce sera l’objet d’un prochain article !)

Mais avec votre mobile, c’est sûr, vous n’êtes par protégé de ces ondes.

 

Une partie de l’énergie de ces ondes est absorbée par le corps de l’utilisateur. L’absorption de cette énergie est limitée à quelques centimètres cube à proximité de l’antenne, soit près de votre oreille.

 

La partie la plus sensible du cerveau, le cortex absorberait une augmentation de température de 1 degré à 2 degrés si vous appelez quelqu’un pendant 20minutes. Personnellement, j’avoue avoir déjà perçu ce réchauffement, mais c’est rare que mes communications durent moins de 20 minutes…

 
Pour quantifier notre exposition, on utilise une grandeur physique dénommée DAS ou Débit d’Absorption Spécifique, qui correspond à l’énergie absorbée par le corps par unité de temps et de masse. Le DAS s’exprime en watts par kilogramme (W/kg).


 

Que recouvre l'indice DAS ? 


Cet indice mesure plus précisément le pire niveau d'exposition aux ondes possible pour l'usager (lorsque le portable fonctionne à pleine puissance et est placé contre l'oreille, près du cerveau). Ce DAS ne doit pas dépasser un certain seuil, en l'occurrence de 2 W / Kg au niveau du tronc et de la tête en Europe.


Aux Etats-Unis, la législation est différente et limite à 1,6 W / Kg cette valeur. Comme certains modèles sont vendus à l'échelle internationale, il est rarissime de trouver un téléphone en France qui dépasse les 1,6 W / Kg.

 

 

Le DAS de chaque téléphone est mentionné sur la notice de l’appareil. Par exemple, mon Sony Ericsson W595 a un DAS de 1.00 w/kg. (Trouvé sur la notice)

 

Depuis l’arrêté du 8 octobre 2003, le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) de votre téléphone doit figurer de façon lisible dans la notice d’emploi des téléphones portables.  

Si vous n’avez plus votre notice, vous pouvez trouver cette information sur le site internet de chacun des constructeurs de téléphone ou sur le site http://www.mmfai.org/public/ qui recense les DAS de tous les combinés. (Dans colonne de gauche, « équipement sans fil », puis « information sur le DAS »)

 

J'ai trouvé un classement (du marché américain) des téléphones qui émettent le plus de débit d’absorption spécifique, donc qui sont potientiellements les plus dangeureux pour la santé 

capture12062008140755pf5 Classement des téléphones portables par débit dabsorption spécifique (DAS)

Et voici les téléphones qui ont le moins de DAS (donc potentiellement les moins dangereux)

capture12062008140829kg4 Classement des téléphones portables par débit dabsorption spécifique (DAS)

L’iPhone quand à lui est aux alentours de 0.974 W/kg, ce qui le place sous la moyenne américaine. Je n’ai pas trouvé de chiffres pour la France, mais il y a fort à parier qu’un téléphone de même marque et de même modèle ait le même niveau de DAS en France ou aux USA…

 

Le rapport « Bioinitiative » (31/08/2007):


Ce rapport d'études internationales de 600 pages publié par le BIOINITIATIVE WORKING GROUP prouve les dangers des émissions "type téléphonie mobile" (téléphone portable, antennes relais GSM, UMTS, ondes Wifi, Wimax, Bluetooth, téléphone sans fil domestique DECT...) pour la santé. 

Ce rapport est validé et soutenu par une haute autorité européenne :l’Agence Européenne de l’Environnement,  également validé  par le Parlement Européen dans une résolution votée le 4 septembre 2008 qui, "vivement interpellé" par ce rapport et considérant entre autres l'hypersensibilité aux rayonnements électromagnétiques, recommande une révision à la baisse des normes d'exposition, qualifiées d'obsolètes.

Ce rapport récapitulatif passe en revue plus de 1500 travaux publiés ! Il constitue une première sur ce sujet, car il est rédigé sous l’égide du mot PREUVE. Scientifique, bien entendu. 

Le verdict de la science libre, sans lien financier ou public, est définitif. 
SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE, IL N’Y A PLUS DE DEBAT.  LA TOXICITE de la téléphonie mobile EST UN FAIT ETABLI. 


 Les émissions de téléphonie mobile ont une structure physique triple :
 
> Une hyperfréquence dite porteuse 
> des modulations en extrêmement basses fréquences pour les signaux portés 
> une multipulsation chaotique. 

Chaque structure a sa toxicité propre, la pire étant la multipulsation. 
Les émissions UMTS – WIFI – WIMAX – BLUETOOTH – DECT - sont de la même famille de structure que la téléphonie mobile. Les toxicités sont de même nature. 
Nous appellerons ces émissions TTM – Type Téléphonie Mobile. 

tel2

 

Voici un résumé de ce que ce rapport prouve :

PREUVES DE L’INADAPTATION DES NORMES : C’est-à-dire preuves du fait que les documents et chiffres officiels censés garantir une protection n’en assurent aucune. 

PREUVES DES EFFETS GENETIQUES : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des effets sur les gènes et sur l’expression des protéines. 

PREUVES DES EFFETS GENOTOXIQUES ET DES DOMMAGES GENETIQUES : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des altérations non réparables de l’ADN. 

PREUVES DES EFFETS SUR LES PROTEINES DE STRESS : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de mise en œuvre des protéines de stress. 

PREUVES DES EFFETS SUR LA FONCTION IMMUNITAIRE : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations de fonctionnement du système immunitaire. 

PREUVES DES EFFETS SUR LA NEUROLOGIE ET LE COMPORTEMENT : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations de fonctionnement du système nerveux qui ont pour conséquences des troubles du comportement. 
Cet article traite également du fait que ces émissions provoquent une importante perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau au niveau des vaisseaux irrigant le cerveau. 

PREUVES SUR L’ORIGINE DE TUMEURS DU CERVEAU ET DE NEURINOMES ACOUSTIQUES : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de développement de tumeurs du cerveau et de neurinomes acoustiques. 

PREUVES SUR L’ORIGINE DE CANCERS ENFANTINS – LEUCEMIE : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de développement de cancers enfantins du type leucémie. 

EFFETS SUR LA PRODUCTION DE MELATONINE, SUR LA MALADIE D’ALZHEIMER ET SUR LES CANCERS DU SEIN : L’article traite des preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM perturbe le taux de production de la mélatonine et déclenche des processus de développement de la maladie d’ALZHEIMER et de cancers du sein. 

PREUVES SUR L’ORIGINE DES PERTURBATIONS DES REGULATIONS MEMBRANAIRES :
C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations dans la régulation des échanges cellulaires au niveau des canaux ioniques des membranes. Et donc, une perturbation de l’ensemble des fonctions vitales au niveau physiologique élémentaire, celui de la cellule. 

PREUVES FONDEES SUR LES THERAPIES MEDICALES : C’est-à-dire preuves de l’existence de divers types d’effets que l’exposition à des émissions TTM a sur le vivant par l’efficacité de thérapies qui mettent en œuvre les aspects positifs de ces effets. 

Pour consulter ce rapport et connaître le nom des médecins, scientifiques (…) vous pouvez aller sur ce site qui renvoie vers tous les liens :
http://www.robindestoits.org/

Concernant les antennes relais :

J’ai trouvé un rapport australien indépendant : 'Impacts des rayonnements des antennes-relais de téléphonie mobile' qui date d’août 2008 : Il met en évidence les effets de radiation des radiofréquences provenant des antennes relais sur la santé publique. Dans les effets observés, sont notés des désordres du sommeil, des maux de tête, nervosité et stress, fatigue et difficultés de concentration.


Les antennes relais émettent une radiation haute fréquence (radiofréquence) qui diffère d’une radiation naturelle par sa fréquence et les caractéristiques de son signal. Les conséquences observées diminuaient significativement avec l’augmentation de la distance à l’antenne relais.

Vous pouvez également consulter ce rapport sur le site :

http://www.robindestoits.org/

 

 

Pour limiter son exposition aux radiofréquences émises par le téléphone portable, quelques recommandations :

- Toujours l’utiliser avec une oreillette filaire. Eviter l’oreillette Bluetooth greffée sur l’oreille. C’est une petite antenne-relais. Entre le téléphone portable et l’oreillette, appliquer le fil le long du corps afin de limiter l’exposition de l’oreille (effet antenne du fil).

- Ne pas donner de téléphone portable aux enfants - ils sont beaucoup plus fragiles. Les femmes enceintes ne devraient jamais l’utiliser durant la période de gestation.

- Téléphoner moins de 6 minutes par appel. Ne vous vexez pas, si je raccroche soudainement : Les 6 minutes seront écoulées…

- Ne pas téléphoner en zone de mauvaise réception. Ne pas téléphoner dans les voitures, bus, trains, métro, ascenseurs, etc.… dont les parois métalliques font un effet « cage de Faraday », c’est-à-dire qui augmente considérablement votre exposition et celle de vos voisins qui deviennent victimes de «téléphonisme passif ». Il faut éviter d’avoir un portable proche du corps, même en mode veille car il émet toujours faiblement. Dans la mesure du possible, un portable doit être conservé éteint. Ne le mettre en mode de fonctionnement que pour une utilisation brève.

 

Les agressions sanitaires peuvent provenir aussi d’appareils domestiques :

 

- Téléphones type DECT – Téléphone sans fil domestique à remplacer par un téléphone filaire. En effet, comme les antennes-relais, la base d’un DECT est un émetteur qui fonctionne 24h/24h et dont l’exposition aux champs électromagnétiques générés peut être supérieure à l’exposition due à la téléphonie mobile.

- Plaques de cuisson dites à induction génèrent des niveaux de champs électromagnétiques élevés particulièrement dangereux pour les femmes enceintes et les enfants.

- Les fours à micro-ondes sont fréquemment peu étanches et peuvent générer une forte pollution électromagnétique à proximité – Il est recommandé d’en vérifier l’étanchéité et de se tenir à plus de 1,5 mètres lorsque le four est en fonctionnement.

- Ecran télévision cathodique – Distance de précaution en fonctionnement : 1,5 mètre – en raison de la pulsation présente sur l’écran lui-même.

- Réveil électronique – Distance de précaution de nuit : 1 mètre de la tête

- Lampes de chevet – raccordée électriquement à la terre, et à plus de 1mètre de la tête.

Choisir un téléphone avec une faible valeur DAS : Il n'y a pas vraiment de règles établies, mais on pourrait répondre à cette question la valeur la moins haute possible de toute manière. L'Environnemental Working Group (EWG) trie les mobiles sur une échelle de risque allant de 1 à 5. Un mobile qui émet moins de 0,25 W / Kg obtient une note de 1, de 0,25 à 0,6 W / Kg une note de 2...

Il faut obtenir plus de 0,9 W / Kg pour recueillir une note de 4, et de plus de 1,25 W / Kg pour décrocher la note 5. On évitera tout portable dépassant les 1 W / Kg. Et il vaut mieux même prendre pour référence un maximum de 0,7 W / Kg tant que possible. Mais l'idéal reste évidemment les portables sous les 0,2 W / Kg, même s'ils sont aujourd'hui rares.

Des téléphones particulièrement populaires actuellement sont à utiliser avec précaution notamment l'iPhone, le HTC Hero, le Palm Centro, le Bic Phone, le 5800 Xpress Music.

 

Comment désactiver le wifi ?

Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas. 
Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative

 

Le gouvernement allemand lui-même, recommande l'utilisation des connexions filaires (Fibre optique ou cuivre pour le déploiement industriel, USB ou Ethernet / RJ45 en intérieur), qui procurent une plus grande fiabilité technique (meilleure stabilité, meilleur débit, meilleure confidentialité) tout en préservant la santé.

Voici un lien qui explique clairement comment désactiver votre wifi:

http://www.robindestoits.org/Comment-desactiver-le-wifi_a227.html

Reste "plus qu'à" convaincre vos voisins d'en faire autant !... Sur le site en question, vous trouverez aussi des liens pour  convainvre vos voisins ainsi que des affichettes à coller dans le hall d'immeuble.


Les dispositifs qui prétendent « neutraliser les ondes nocives » ne sont pas efficaces. Certains pourraient même induire une exposition plus importante, car en perturbant la communication entre le téléphone portable et l’antenne-relais, ils forcent le téléphone à fonctionner à pleine puissance pour être « entendu » par l’antenne-relais.

 

La Constitution Française s’est enrichie en 2004 du Principe de Précaution.

L’article 1 de la Charte de l’Environnement précise :

« Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ».

L’article 5 précise :

« Lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d’attributions, à la mise en œuvre des procédures d’évaluation des risques et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage ».

Le Conseil d’Etat par un Arrêt du 19/07/2010 confirme que le Principe Constitutionnel de Précaution s’applique aux antennes-relais de téléphonie mobile même en absence de tout texte spécifique. Il n’est pas limité au droit de l’environnement.

 

Dans le site de l’association Robin des toits, quelques documents récents vous permettent de vous informer sur les nombreuses procédures en cours, mais aussi sur les décisions prises par d’autres pays.

 

La 3G: les ondes de la 3G sont particulièrement nocives. Vous pouvez donc la couper sur votre téléphone. Cliquez sur ce lien pour plus d'explication:

 


 

BIBLIO :

-« Le dossier noir du portable » de Richard Forget

 

 

 

 

 

tel1.jpg

 

 -Livre gratuit du Dr Jean Pilette: "Antenne relais de téléphonie mobile, technologies sans fil et santé"

-Livre d'Etienne Cendrier : « Et si la téléphonie mobile devenait un scandale sanitaire ? »

Les droits d'auteur sont intégralement versés à Robin des Toits (but non lucratif) 

Etienne Cendrier, porte-parole bénévole de Robin des Toits, démontre que les dangers de la téléphonie mobile (téléphones portables, antennes-relais, wifi, wimax, bluetooth, etc ...) sont connus de l'industrie depuis des années... 

 

L’association Robin des toits est une association Nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil.  C’est une association sans but lucratif composée de bénévoles.

Toute subvention politique ou de groupe économique est exclue. Le site est clair, bourré d’informations. Bonne lecture!

Partager cet article

Repost 0
Published by marie.nature. - dans santé
commenter cet article

commentaires

Marie 04/05/2011 22:30



Mon dernier achat (obligé, l'autre portable arrivant au bout de ses forces...): le samsung galaxy 551. Le samsung s est ce qu'il y a de mieux niveau DAS très faible (0.295), et niveau capacités
générales mais reste trop cher. Le galaxy 551 a un DAS faible aussi, mais est un peu moins performant.


J'ai vu aussi qu'on pouvait demander des portables "RE", c'est à dire recyclés. Malhaureusement ce service n'était pas encore opérationnel pour moi.