Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 20:55

 

 

A quoi la tête est exposée lors de l’utilisation d’un téléphone portable ?

 

 

danger-ondes-portable-sante

 

 

Les téléphones portables et leurs stations relais émettent des ondes électromagnétiques, essentiellement des hyperfréquences ou des micro-ondes à des fréquences de 900 Mégahertz, 1 800 Mégahertz et 2450 MHz (pour les téléphones wifi)

 

Pour information, le four à micro-ondes émet à 2 450 MHz, mais les fours à micro-ondes sont protégés par une cage de Faraday ce qui empêche les micro-ondes d’en sortir. (Encore que les vieux fours micro-ondes ne sont pas si étanches que ça, ce sera l’objet d’un prochain article !)

Mais avec votre mobile, c’est sûr, vous n’êtes par protégé de ces ondes.

 

Une partie de l’énergie de ces ondes est absorbée par le corps de l’utilisateur. L’absorption de cette énergie est limitée à quelques centimètres cube à proximité de l’antenne, soit près de votre oreille.

 

La partie la plus sensible du cerveau, le cortex absorberait une augmentation de température de 1 degré à 2 degrés si vous appelez quelqu’un pendant 20minutes. Personnellement, j’avoue avoir déjà perçu ce réchauffement, mais c’est rare que mes communications durent moins de 20 minutes…

 
Pour quantifier notre exposition, on utilise une grandeur physique dénommée DAS ou Débit d’Absorption Spécifique, qui correspond à l’énergie absorbée par le corps par unité de temps et de masse. Le DAS s’exprime en watts par kilogramme (W/kg).


 

Que recouvre l'indice DAS ? 


Cet indice mesure plus précisément le pire niveau d'exposition aux ondes possible pour l'usager (lorsque le portable fonctionne à pleine puissance et est placé contre l'oreille, près du cerveau). Ce DAS ne doit pas dépasser un certain seuil, en l'occurrence de 2 W / Kg au niveau du tronc et de la tête en Europe.


Aux Etats-Unis, la législation est différente et limite à 1,6 W / Kg cette valeur. Comme certains modèles sont vendus à l'échelle internationale, il est rarissime de trouver un téléphone en France qui dépasse les 1,6 W / Kg.

 

 

Le DAS de chaque téléphone est mentionné sur la notice de l’appareil. Par exemple, mon Sony Ericsson W595 a un DAS de 1.00 w/kg. (Trouvé sur la notice)

 

Depuis l’arrêté du 8 octobre 2003, le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) de votre téléphone doit figurer de façon lisible dans la notice d’emploi des téléphones portables.  

Si vous n’avez plus votre notice, vous pouvez trouver cette information sur le site internet de chacun des constructeurs de téléphone ou sur le site http://www.mmfai.org/public/ qui recense les DAS de tous les combinés. (Dans colonne de gauche, « équipement sans fil », puis « information sur le DAS »)

 

J'ai trouvé un classement (du marché américain) des téléphones qui émettent le plus de débit d’absorption spécifique, donc qui sont potientiellements les plus dangeureux pour la santé 

capture12062008140755pf5 Classement des téléphones portables par débit dabsorption spécifique (DAS)

Et voici les téléphones qui ont le moins de DAS (donc potentiellement les moins dangereux)

capture12062008140829kg4 Classement des téléphones portables par débit dabsorption spécifique (DAS)

L’iPhone quand à lui est aux alentours de 0.974 W/kg, ce qui le place sous la moyenne américaine. Je n’ai pas trouvé de chiffres pour la France, mais il y a fort à parier qu’un téléphone de même marque et de même modèle ait le même niveau de DAS en France ou aux USA…

 

Le rapport « Bioinitiative » (31/08/2007):


Ce rapport d'études internationales de 600 pages publié par le BIOINITIATIVE WORKING GROUP prouve les dangers des émissions "type téléphonie mobile" (téléphone portable, antennes relais GSM, UMTS, ondes Wifi, Wimax, Bluetooth, téléphone sans fil domestique DECT...) pour la santé. 

Ce rapport est validé et soutenu par une haute autorité européenne :l’Agence Européenne de l’Environnement,  également validé  par le Parlement Européen dans une résolution votée le 4 septembre 2008 qui, "vivement interpellé" par ce rapport et considérant entre autres l'hypersensibilité aux rayonnements électromagnétiques, recommande une révision à la baisse des normes d'exposition, qualifiées d'obsolètes.

Ce rapport récapitulatif passe en revue plus de 1500 travaux publiés ! Il constitue une première sur ce sujet, car il est rédigé sous l’égide du mot PREUVE. Scientifique, bien entendu. 

Le verdict de la science libre, sans lien financier ou public, est définitif. 
SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE, IL N’Y A PLUS DE DEBAT.  LA TOXICITE de la téléphonie mobile EST UN FAIT ETABLI. 


 Les émissions de téléphonie mobile ont une structure physique triple :
 
> Une hyperfréquence dite porteuse 
> des modulations en extrêmement basses fréquences pour les signaux portés 
> une multipulsation chaotique. 

Chaque structure a sa toxicité propre, la pire étant la multipulsation. 
Les émissions UMTS – WIFI – WIMAX – BLUETOOTH – DECT - sont de la même famille de structure que la téléphonie mobile. Les toxicités sont de même nature. 
Nous appellerons ces émissions TTM – Type Téléphonie Mobile. 

tel2

 

Voici un résumé de ce que ce rapport prouve :

PREUVES DE L’INADAPTATION DES NORMES : C’est-à-dire preuves du fait que les documents et chiffres officiels censés garantir une protection n’en assurent aucune. 

PREUVES DES EFFETS GENETIQUES : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des effets sur les gènes et sur l’expression des protéines. 

PREUVES DES EFFETS GENOTOXIQUES ET DES DOMMAGES GENETIQUES : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des altérations non réparables de l’ADN. 

PREUVES DES EFFETS SUR LES PROTEINES DE STRESS : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de mise en œuvre des protéines de stress. 

PREUVES DES EFFETS SUR LA FONCTION IMMUNITAIRE : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations de fonctionnement du système immunitaire. 

PREUVES DES EFFETS SUR LA NEUROLOGIE ET LE COMPORTEMENT : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations de fonctionnement du système nerveux qui ont pour conséquences des troubles du comportement. 
Cet article traite également du fait que ces émissions provoquent une importante perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau au niveau des vaisseaux irrigant le cerveau. 

PREUVES SUR L’ORIGINE DE TUMEURS DU CERVEAU ET DE NEURINOMES ACOUSTIQUES : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de développement de tumeurs du cerveau et de neurinomes acoustiques. 

PREUVES SUR L’ORIGINE DE CANCERS ENFANTINS – LEUCEMIE : C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de développement de cancers enfantins du type leucémie. 

EFFETS SUR LA PRODUCTION DE MELATONINE, SUR LA MALADIE D’ALZHEIMER ET SUR LES CANCERS DU SEIN : L’article traite des preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM perturbe le taux de production de la mélatonine et déclenche des processus de développement de la maladie d’ALZHEIMER et de cancers du sein. 

PREUVES SUR L’ORIGINE DES PERTURBATIONS DES REGULATIONS MEMBRANAIRES :
C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations dans la régulation des échanges cellulaires au niveau des canaux ioniques des membranes. Et donc, une perturbation de l’ensemble des fonctions vitales au niveau physiologique élémentaire, celui de la cellule. 

PREUVES FONDEES SUR LES THERAPIES MEDICALES : C’est-à-dire preuves de l’existence de divers types d’effets que l’exposition à des émissions TTM a sur le vivant par l’efficacité de thérapies qui mettent en œuvre les aspects positifs de ces effets. 

Pour consulter ce rapport et connaître le nom des médecins, scientifiques (…) vous pouvez aller sur ce site qui renvoie vers tous les liens :
http://www.robindestoits.org/

Concernant les antennes relais :

J’ai trouvé un rapport australien indépendant : 'Impacts des rayonnements des antennes-relais de téléphonie mobile' qui date d’août 2008 : Il met en évidence les effets de radiation des radiofréquences provenant des antennes relais sur la santé publique. Dans les effets observés, sont notés des désordres du sommeil, des maux de tête, nervosité et stress, fatigue et difficultés de concentration.


Les antennes relais émettent une radiation haute fréquence (radiofréquence) qui diffère d’une radiation naturelle par sa fréquence et les caractéristiques de son signal. Les conséquences observées diminuaient significativement avec l’augmentation de la distance à l’antenne relais.

Vous pouvez également consulter ce rapport sur le site :

http://www.robindestoits.org/

 

 

Pour limiter son exposition aux radiofréquences émises par le téléphone portable, quelques recommandations :

- Toujours l’utiliser avec une oreillette filaire. Eviter l’oreillette Bluetooth greffée sur l’oreille. C’est une petite antenne-relais. Entre le téléphone portable et l’oreillette, appliquer le fil le long du corps afin de limiter l’exposition de l’oreille (effet antenne du fil).

- Ne pas donner de téléphone portable aux enfants - ils sont beaucoup plus fragiles. Les femmes enceintes ne devraient jamais l’utiliser durant la période de gestation.

- Téléphoner moins de 6 minutes par appel. Ne vous vexez pas, si je raccroche soudainement : Les 6 minutes seront écoulées…

- Ne pas téléphoner en zone de mauvaise réception. Ne pas téléphoner dans les voitures, bus, trains, métro, ascenseurs, etc.… dont les parois métalliques font un effet « cage de Faraday », c’est-à-dire qui augmente considérablement votre exposition et celle de vos voisins qui deviennent victimes de «téléphonisme passif ». Il faut éviter d’avoir un portable proche du corps, même en mode veille car il émet toujours faiblement. Dans la mesure du possible, un portable doit être conservé éteint. Ne le mettre en mode de fonctionnement que pour une utilisation brève.

 

Les agressions sanitaires peuvent provenir aussi d’appareils domestiques :

 

- Téléphones type DECT – Téléphone sans fil domestique à remplacer par un téléphone filaire. En effet, comme les antennes-relais, la base d’un DECT est un émetteur qui fonctionne 24h/24h et dont l’exposition aux champs électromagnétiques générés peut être supérieure à l’exposition due à la téléphonie mobile.

- Plaques de cuisson dites à induction génèrent des niveaux de champs électromagnétiques élevés particulièrement dangereux pour les femmes enceintes et les enfants.

- Les fours à micro-ondes sont fréquemment peu étanches et peuvent générer une forte pollution électromagnétique à proximité – Il est recommandé d’en vérifier l’étanchéité et de se tenir à plus de 1,5 mètres lorsque le four est en fonctionnement.

- Ecran télévision cathodique – Distance de précaution en fonctionnement : 1,5 mètre – en raison de la pulsation présente sur l’écran lui-même.

- Réveil électronique – Distance de précaution de nuit : 1 mètre de la tête

- Lampes de chevet – raccordée électriquement à la terre, et à plus de 1mètre de la tête.

Choisir un téléphone avec une faible valeur DAS : Il n'y a pas vraiment de règles établies, mais on pourrait répondre à cette question la valeur la moins haute possible de toute manière. L'Environnemental Working Group (EWG) trie les mobiles sur une échelle de risque allant de 1 à 5. Un mobile qui émet moins de 0,25 W / Kg obtient une note de 1, de 0,25 à 0,6 W / Kg une note de 2...

Il faut obtenir plus de 0,9 W / Kg pour recueillir une note de 4, et de plus de 1,25 W / Kg pour décrocher la note 5. On évitera tout portable dépassant les 1 W / Kg. Et il vaut mieux même prendre pour référence un maximum de 0,7 W / Kg tant que possible. Mais l'idéal reste évidemment les portables sous les 0,2 W / Kg, même s'ils sont aujourd'hui rares.

Des téléphones particulièrement populaires actuellement sont à utiliser avec précaution notamment l'iPhone, le HTC Hero, le Palm Centro, le Bic Phone, le 5800 Xpress Music.

 

Comment désactiver le wifi ?

Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas. 
Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative

 

Le gouvernement allemand lui-même, recommande l'utilisation des connexions filaires (Fibre optique ou cuivre pour le déploiement industriel, USB ou Ethernet / RJ45 en intérieur), qui procurent une plus grande fiabilité technique (meilleure stabilité, meilleur débit, meilleure confidentialité) tout en préservant la santé.

Voici un lien qui explique clairement comment désactiver votre wifi:

http://www.robindestoits.org/Comment-desactiver-le-wifi_a227.html

Reste "plus qu'à" convaincre vos voisins d'en faire autant !... Sur le site en question, vous trouverez aussi des liens pour  convainvre vos voisins ainsi que des affichettes à coller dans le hall d'immeuble.


Les dispositifs qui prétendent « neutraliser les ondes nocives » ne sont pas efficaces. Certains pourraient même induire une exposition plus importante, car en perturbant la communication entre le téléphone portable et l’antenne-relais, ils forcent le téléphone à fonctionner à pleine puissance pour être « entendu » par l’antenne-relais.

 

La Constitution Française s’est enrichie en 2004 du Principe de Précaution.

L’article 1 de la Charte de l’Environnement précise :

« Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ».

L’article 5 précise :

« Lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d’attributions, à la mise en œuvre des procédures d’évaluation des risques et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage ».

Le Conseil d’Etat par un Arrêt du 19/07/2010 confirme que le Principe Constitutionnel de Précaution s’applique aux antennes-relais de téléphonie mobile même en absence de tout texte spécifique. Il n’est pas limité au droit de l’environnement.

 

Dans le site de l’association Robin des toits, quelques documents récents vous permettent de vous informer sur les nombreuses procédures en cours, mais aussi sur les décisions prises par d’autres pays.

 

La 3G: les ondes de la 3G sont particulièrement nocives. Vous pouvez donc la couper sur votre téléphone. Cliquez sur ce lien pour plus d'explication:

 


 

BIBLIO :

-« Le dossier noir du portable » de Richard Forget

 

 

 

 

 

tel1.jpg

 

 -Livre gratuit du Dr Jean Pilette: "Antenne relais de téléphonie mobile, technologies sans fil et santé"

-Livre d'Etienne Cendrier : « Et si la téléphonie mobile devenait un scandale sanitaire ? »

Les droits d'auteur sont intégralement versés à Robin des Toits (but non lucratif) 

Etienne Cendrier, porte-parole bénévole de Robin des Toits, démontre que les dangers de la téléphonie mobile (téléphones portables, antennes-relais, wifi, wimax, bluetooth, etc ...) sont connus de l'industrie depuis des années... 

 

L’association Robin des toits est une association Nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil.  C’est une association sans but lucratif composée de bénévoles.

Toute subvention politique ou de groupe économique est exclue. Le site est clair, bourré d’informations. Bonne lecture!

Repost 0
Published by marie.nature. - dans santé
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 21:57

Voilà, j'ai accouché de 2 filles...

Ce n'est pas un problème en soi. Mais, voilà, c'est tout de même un certain coût à anticiper avant leur puberté... Or, j'apprends que les filles sont pubères de plus en plus jeunes et donc réglées de plus en plus tôt aussi... Ah oui? Et pourquoi donc???


Des responsables, il en existerait plusieurs, je cite, en vrac, les hormones de croissance utilisées dans certaines cultures (on se calme sur le soja les filles!!!), mais aussi... Le bisphénol A (BPA). Ok, c'est quoi ce nom barbare?


Le bisphénol A (BPA) est un composé chimique issu de la réaction entre deux équivalents de phénol et un équivalent d'acétone.La première synthèse chimique du bisphénol A est due à M. Dianin (1891). Il a été très étudié dans les années 1930 au cours de la recherche d'oestrogènes de synthèse. Il ne fut jamais utilisé comme œstrogène de synthèse (on l'a échappé bel nous les femmes!) du fait de la découverte à la même époque d'un autre composé de synthèse, le diéthylstilbestrol, dont les propriétés se révélèrent plus intéressantes. (pas moins nocives?)

Par contre, le BPA est grandement utilisé aujourd'hui dans:

* la fabrication du plastique (présent dans les biberons avant l'interdiction en France en juin 2010 pour des raisons sanitaires), massivement présents dans les boîtes type tupperware

Les résines utilisées comme revêtement intérieur des boîtes de conserves

* Les résines composites d'obturation utilisés pour les soins dentaires. De par ses liaisons esters, le Bis-GMA n'est pas hydrolysé et ne libère donc pas de bisphénol A, ni le Bis-EMA. Ces deux monomères sont les plus fréquemment utilisés. Seul le Bis-DMA montre des signes d'hydrolysation et de libération de bisphénol A. Renseignez vous donc auprès de votre dentiste pour avoir ces précisions.

dans des produits de consommation courants depuis les lunettes de soleil et les CD

 

2-2_boite_hermetique02.jpg

 

 


Le bisphénol A est connu pour s'extraire des plastiques spontanément, de façon plus importante s'il est nettoyé avec des détergeants puissants ou utilisé pour contenir des produits plus acides ou des liquides à hautes températures.

95 % des échantillons d’urine collectés auprès d'adultes américains contenaient des niveaux quantifiables de BPA. ( Calafat AM, Kuklenyik Z, Reidy JA, et al. Urinary concentrations of bisphenol A and 4-nonylphenol in a human reference population. Environ Health Perspect 2005 ; 113 : 391-5.)

Il peut être accumulé dans les tissus gras. La contamination humaine se fait essentiellement par ingestion mais un passage par les voies respiratoires ou la peau est possible.

 

Et quelles sont les conséquences du BPA?

Les endocrinologues constatent une augmentation des problèmes testiculaires chez les garçons, de l'obésité précoce et une avancée de l'âge de puberté des filles (selon une étude publiée en 2010, ayant porté sur 1239 jeunes filles de 3 régions des Etats-Unis, 15% d'entre elles ont entamé leur puberté vers 7 ans, et 20% avaient de premiers poils pubiens dès 8 ans, ce qui confirme des résultats danois montrant que la formation des seins est de plus en plus précoce chez les jeunes européennes. Des variations ethniques ou régionales sont constatées, qui pourraient être liées à l'alimentation et éventuellement à l'exposition au Bisphénol A ou à d'autres facteurs environnementaux.)

En effet, le BPA est un leurre hormonal, capable de « mimer » l’effet des hormones sexuelles féminines qui ont un rôle dans la fonction de reproduction, mais aussi le développement d’organes comme le cerveau ou le système cardio-vasculaire.

Massivement produit et dispersé dans l'environnement depuis quelques décennies, il est déjà couramment retrouvé dans l’organisme d’une large majorité de la population, quel que soit l’âge, et notamment chez les enfants.

Que dit l'AFSSA?

En avril 2010, elle a estimé qu'il n'y a « pas de raison de modifier les habitudes alimentaires », mais que « la protection des consommateurs doit être renforcée, et le niveau d'exposition de la population réduit ». L'AFSSA se fonde sur 769 échantillons d'aliments et sodas analysés, ayant montré des teneurs variables, inférieures au seuil de détection jusqu'à 17 microgrammes par kilogramme (µg/kg) d'aliment voire atteignant 128 µg/kg dans les conserves de légumes, poissons et plats cuisinés. Suite à ce travail, l'agence en appelle à une mobilisation de l'industrie (…) pour mettre au point des substituts du BPA pour les usages alimentaires et à une réévaluation des limites de migration spécifique du BPA.

 

En attendant, l'AFSSA (agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation) recommande un étiquetage systématique des produits contenant du BPA que les consommateurs ne chauffent pas ces produits trop longtemps. La présence de BPA dans les aliments est principalement due à sa migration à partir des matériaux au contact, ce phénomène étant accentué par le chauffage.

 

La polémique autour de la crédibilité de l'AFSSA a été de nombreuses fois discutée: Le Canard enchaîné a dénoncé un conflit d'intérêt en faisant remarquer que de nombreux membres du comité d'experts de l'Afssa étaient également employés par l'industrie du plastique (« Un biberon pour la route », dans Le Canard enchaîné du 19 novembre 2008.)

 

Le BPA ne serait pas l'unique composant des plastiques à poser des problèmes pour la santé.

Le DEHA (Di [2-ethyhexyl]adipate),  présent dans le PVC,  peut avoir des impacts négatifs sur le foie, les reins, la rate, la formation osseuse. En 1991, l'EPA (Environnmental Protection Agency) a classé le DEHA comme cancerogène probable. 

Une autre substance chimique, le styrène peut présenter des risques pour la santé selon plusieurs études. Présent dans le polystyrène, le styrène est considéré comme toxique pour le cerveau et le système nerveu en cas de forte expositon. Le styrène peut avoir des effets nuisibles sur les globules rouges, le foie, les reins et l'estomac d'après des tests réalisés sur des animaux. 

Pour reconnaître à quel type de plastique vous avez à faire, il faut trouver le numéro inscrit dans le logo recyclage en dessous du récipient. Il est compris entre 1 et 7.

 

Décryptage des plastiques et utilisations

plastique-1-PET.jpg 

1 PETE ou PET : Polyéthylène Terphthalate 
Utilisations courantes : bouteilles d'eau minérale et de jus de fruits, emballages jetables de toutes sortes (boîtes pour salades, plateaux de présentation), emballages résistants au four, emballages de cosmétiques.

 

 

 

plastique-2-HDPE.jpg 

2 HPDE : Polyéthylène de haute densité (Pehd)
Utilisations courantes : bouteilles de lait, bouchons vissés, flacons pour cosmétiques, jouets, ...

 

 

 

plastique-3-PVC.jpg 

 3 PVC ou V : Polychlorure de vinyle 
Utilisations courantes : boites alimentaires, bouteilles d'eau minérale, films alimentaires, flacons, jouets. 
Le PVC est considéré comme un matériau à la fois dangereux pour l'environnement et la santé. Il contient du DEHA. Les produits en PVC éliminés dans les décharges contribuent certainement à la formation de dioxines et de furanes lors d'incendies accidentels des décharges. Le plomb, le cadmium ou les composés organostanniques sont des substances toxiques couramment utilisées comme stabilisants dans les PVC ; les phtalates sont des substances toxiques couramment utilisées comme plastifiants.

plastique-4-LDPE.jpg

 4 LDPE : Polyéthylène basse densité 
Utilisations courantes : barquettes, films alimentaires, flacons, jouets, sacs congélation, sacs poubelles

 

 

  

plastique-5-PP.jpg 

 5  PP : Polypropylène 
 Utilisations courantes : barquettes (beurre, margarine), pots de yaourt, biberons

 

 

 

plastique-6-PS.jpg6 PS : Polystyrène 
Utilisations courantes : couverts et verres en plastique, emballages alimentaires (pot de yaourt) emballage pour les oeufs... Le styrène est considéré comme toxique pour le cerveau et le système nerveu chez les ouvriers exposés à long terme à cette substance. Des effets indésirables sur les globules rouges, le foie, les reins et l'estomac ont été relevés.

 

plastique-7-other.jpg7 Other : Autres, habituellement du polycarbonate
Utilisations courantes : récipients alimentaires (bouteilles de ketchup...), biberons (ceux qui datent d'avant juin 2010), les bouteilles en plastique de 20 litres, gourdes, gobelets en plastique rigides. On trouve du bisphénol A dans cette catégorie de plastiques.  
Les bouteilles contenant du bisphénol A sont habituellement rigides, translucides et colorées.  

 

On trouve du bysphénol A dans la catégorie 7, du styrène dans la catégorie 6 et du DEHA dans la catégorie 3.

 

Conseils d'utilisation des plastiques alimentaires

Voici quelques recommandations, inspirées du Smart Plastic Guide (édité en 2005) :


- Evitez de passer des récipients en plastique au micro-ondes ou au lave vaisselle. Ne vous fiez pas aux mentions « micro-onde » souvent peu fondées.
- Evitez d'utiliser les films plastiques, ne pas les passer au micro-onde. Si vous les utilisez, éviter qu'ils entrent en contact avec les aliments. 
- Utilisez autant que possible des emballages alternatifs au plastique.
- Les bouteilles d'eau en plastique, en PET ( catégorie 1) ne sont pas concernées par le bisphénol, et sont considérées non dangereuses. Il est toutefois préférables de ne pas les réutiliser. Si vous êtes du genre à douter de tout, passez à l'eau du robinet.
- Si vous utilisez des bouteilles en plastique en polycarbonate (catégorie 7), évitez de chauffer la bouteille, et - débarassez-vous de celles qui sont abimées (rayures..). Les bouteilles marquée de la catégorie 1 et 2 sont destinés à une utilisation unique.
- Pour les nourrissons, préferez au ploycarboante les bouteilles en verre, à défaut en polyéthylène ou en polypropylène.
- Quand il n'y a pas de mention sur les biberons, n'hésitez pas à contacter le fabriquant pour savoir à quelle catégorie appartient le produit. 
- Réchauffez de préférence les aliments ou les liquides dans des récipients en verre avant de les transférer une fois à température ambiante dans un biberon par exemple. 
- Evitez de mettre des aliments gras dans des recipients en plastique. Ils qui accroissent la libération de BPA.
- N'utlisez pas de détergents puissants pour les laver (libération de BPA).

Mon avis : Il ne semble pas y avoir d'avis unanime sur la question. Les désaccords portent sur les doses, qui sont généralement considérées bien trop faibles par les industriels du plastique pour avoir des conséquences sur la santé.  Mais, si certains composants chimiques pris séparément ne montrent qu'une toxicité faible qu'en est-il de notre exposition même minime, mais concomitante, à des dizaines de composés chimiques différents, même très faiblement toxiques? La prudence est donc de mise, la simple prise de conscience peut nous amener, sans catastrophisme, à changer nos comportements afin de minimiser notre prise de risque individuelle. 

J'ai décidé de balancer mes boîtes en plastique (doucement et discrètement parce que depuis que j'ai viré les poêles en teflon, c'est tendu dans la cuisine). Il existe de nombreuses alternatives, par exemple on peut trouver cette marque sur internet:link

Il en existe de nombreuses autres, n'hésitez pas à inscrire plus bas si vous trouvez des produits de bonne qualité dans les environs (49)

Repost 0
Published by marie.nature. - dans santé
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 22:33

Après réflexion et prise en compte de vos remarques, je vous propose deux documents finalisés qui mettent en oeuvre des stratégies différentes. L'objectif reste identique: Communiquer à nos chers et tendres les petits gestes quotidiens indispensables à notre épanouissement...

Avec ce premier lien, vous pourrez télécharger et imprimer la première version: C'est simple, direct, honnête, intitulé: Les petits trucs pour combler son épouse. Lettre à mon bien aimé :

 

amoureux.jpg

 

Ce second lien:  Lettre à mon bien aimé (version subtilité+++)

contient la lettre destinée aux maris plus revêches mais suffisamment subtiles pour comprendre que ce qui semble s'adresser pour nous... ne l'est pas vraiment....

A vous de voir ce qui convient le mieux à votre situation.

N'hésitez pas à communiquer les réactions, ça promet d'être drôle!


 

Repost 0
Published by marie.nature. - dans au quotidien
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 21:30

Incroyable, c'est à Baugé, après avoir cherché sur Angers, que j'ai trouvé au supermarché local (bah oui, passage obligé de temps en temps) mes ustensiles en INOX! (acier inoxydable). Rappelez-vous, c'était la conclusion de mon article sur les dangers des poêles avec teflon.  Dangers des poêles Teflon

 

 

IMGP0459.JPG

 

Le seul hic, c'est que j'ai beau chercher sur le net, je ne trouve pas de beaucoup de précisions sur cette poêle. (Sitram, bamboo). Le fameux inox 18/10 par exemple n'est pas précisé sur l'étiquette. Le fond de la poêle est épais avec une couche d'aluminium, piégée entre deux couches d'inox. J'ai payé 36€ pour 2 poêles, diamètres 28 cm et 20 cm. On ne trouve pas mieux niveau tarif sur le net. Sitram a bien une usine en France, mais j'ai vu qu'elle possédait aussi une filiale en Chine... Donc, mes poêles ont peut être une empreinte écologique plus lourde que prévu.  J'ai aussi trouvé 2 casseroles Sitram, diamètre 18 et 20 cm pour 38€.

A toutes les personnes qui pensent que l'inox attache, voici quelques conseils glanés auprès de personnes expérimentées:

Tout d'abord, faire chauffer l'ustensile à feu vif sans couvercle durant 3 à 4 min, puis effectuer le test de la goutte d'eau. (mettre une goutte d'eau dans l'ustensile, c'est à température, si la goutte d'eau roule comme une bille dans l'ustensile. Si elle s'évapore, ce n'est pas assez chaud)

Une fois l'ustensile à température, faire cuire vos aliments.

- Pour dorer une viande : Baisser le feu. Placer votre viande dans la poêle, elle va "coller" à la poêle. Ne pas la détacher, elle va se détacher d'elle-même dès qu'elle sera chaude. Puis, retourner-la et répéter l'opération.

- Pour un rosbif : il suffit de couvrir (avec un couvercle vendu séparément) et ôter du feu.

- Pour une viande blanche : Même opération que pour dorer une viande, mais il faut ensuite poursuivre un temps de cuisson habituel à tout petit feu.

Pour les oeufs : Mettre de l'eau au fond de la poêle (1cm environ), porter l'eau à ébullition puis casser l'oeuf dans l'eau. L'oeuf cuit et frit sur un lit d'eau, sans matières grasse. Utiliser une spatule perforée pour récupérer les oeufs.

Bon appétit !

(Pour les crêpes, je n'ai pas encore osé me détacher de ma crèpière, revêtement anti adhésif...)

J'expérimente pendant quelques temps et je vous tiens au courant! 

J'ai trouvé aussi dans les rayons deux sortes de combinés vapeur en inox. Certains d'entre vous ont ils testé ces produits?

 

 

 DSC03008    DSC03007

 

 

 

Expérience réussie!

 

 

Je viens de faire cuire deux steaks hachés dans ma poêle, sans ajouter de matière grasse et c'était nickel!

J'ai pré chauffé pendant quelques minutes à vide (la bille d'eau roulait), jeté mes steaks et attendu quelques minutes sans rien faire. Je l'ai retourné (aucune adhérence).

 

 

DSC03017.JPG

Bientôt, je tente les oeufs sur le plat!

Le lavage de la poêle s'est effectué sans souci. (j'avais mis un peu d'eau dans la poêle juste après).

Repost 0
Published by marie.nature. - dans alimentation
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 20:35

Cet article s'adresse principalement aux femmes. Nos maris nous rendent heureuses,( bien sûr), mais je me demandais si nous les femmes, nous ne pouvions pas leur donner un coup de pouce pour améliorer tout de même notre quotidien. Il s'agirait de leur adresser une petite liste récapitulative de ce qui pourrait nous rendre totalement, irrémédiablement comblées.

 

 

 

DSC02980

 

Pour faire cette lettre, voici concrètement la démarche que je vous propose:

1/ Posons ensemble pêle mêle, quelques idées qui nous viennent spontanément.

2/ Trouver un moyen de la communiquer à nos partenaires

 

 

dessin-couple-lit-excuses.jpg

 

Il faudrait un titre très persuasif du genre : 

"Comment s'assurer l'amour éternel (ou la fidélité) de sa femme"?

ou plus soft : "10 petites choses à faire pour combler son épouse"

ou plus réaliste "comment résister aux 10 ans de vie commune?"

Je ne sais pas trop, si vous avez de l'inspiration aussi pour le titre, n'hésitez pas!

Voici quelques idées pour démarrer:

* 1/Etonner sa femme au moins une fois par semaine

*2/ Penser aux fleurs, les femmes ne s'en lassent jamais

* 3/Ne jamais s'endormir en la laissant fâchée

* 4/Faire la vaisselle de temps en temps (tout nu, ça permet aussi d'effectuer le point1)

*...

J'attends tous vos commentaires et A bientôt pour l'étape 2!

Pour accéder à l'étape 2 maintenant réalisée:  comment combler sa femme, deux propositions


Repost 0
Published by marie.nature. - dans au quotidien
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 20:54

 
 

De quoi parle t-on entre copines à la pause déjeuner jeudi dernier? De ce qu'on est en train de faire... Réchauffer des petits légumes... Et là... parce qu'on n'est pas du genre à rester superficielles (pour ça aussi, on fait des pauses), on en arrive tout naturellement à parler de mes poêles Teflon... Evidemment, je sais que ce n'est pas un matériel sain. Et la copine s'apprête de son côté à craquer pour les poêles céramiques. Là, flash, une autre copine m'a alertée à ce sujet, et me voilà repartie à la recherche d'informations!

 

marmite-2.jpg

 

Première interrogation: Est-il réellement et scientifiquement prouvé que le Teflon est dangereux?

Le Téflon est le revêtement anti-adhérent  composé d'un complexe d'hydrocarbures perfluorés (PFC) cancérigène, non biodégradable et qui se retrouve dans le sang de 90% des utilisateurs.

Déjà condamné, en 2004, à une lourde amende, pour rétention d'informations sur la nocivité du Téflon, la société DuPont de Nemours est régulièrement convoquée devant les cours de justice américaines. Tout en contestant que le principal ingrédient du Téflon est "un agent cancérigène probable", la société DuPont s'est engagée à diminuer de 95% l'usage de cette substance d'ici 2015 !!!

Jusqu'à présent, on ne nous parlait que de conserver le Téflon en très bon état pour ne pas rencontrer de problème de santé... mais le danger vient également des fumées toxiques qui commencent à se produire dès 160° (sachant que la température moyenne de cuisson sur brûleur est de 170° - pour info: une poêle vide atteint, sur un brûleur de gazinière, 315° en 4mn - et de 240° dans un four).

Les oiseaux étant très sensibles aux émanations de fumées ou de gaz toxiques (utilisés par les mineurs, leur mort annonçait la présence de gaz inodore toxique), une expérience a été menée avec 1000 canaries, avec une température de 160°... et aucun d'eux n'a survécu !!!
Stockés dans l'organisme, les PFC sont cancérigènes, perturbateurs endocriniens (surtout la thyroïde) et responsable de malformations.
La dégradation du Téflon par la chaleur produit de l'acide perfluo-octanoïque (PFOA) dont on retrouve des traces dans presque tous les organismes.
L'exposition au PFAO peut mener à une hypothyroïdite, à une résistance à l'insuline, aux anomalies de développement et à une nocivité sur 9 types de cellules qui régulent le système immunitaire.
Particulièrement dangereux pour les femmes enceintes, le PFAO passe la barrière placentaire et peut occasionner des malformations faciales chez l'enfant.
De plus le PFOA et autre PFC sont des polluants qui restent dans l'organisme de nombreuses années. On les retrouve même dans le sangs d'animaux sauvages, dans l'eau, dans les végétaux et dans le sang des popoulations de pays industrialisés.

Voici un lien vers un article de libération: link

 

Ok, pour l'étape 1 : ça se confirme, je dois balancer mes poêles (qui s'occupe de mettre en route le recyclage? En attendant, puisqu'on sait que le teflon est une substance chimique toxique, on prend le temps d'aller les déposer à la déchetterie).

Mais ça fait un sacré gros budget alors en attendant, si vous devez patienter, voici quelques recommandations:

  • Assurer vous que le revêtement de vos poêles n’est pas abimé (éraflures, rayures), dans le cas contraire, les jeter immédiatement.
  • N’utiliser vos ustensiles en Téflon qu’occasionnellement et pour des cuissons rapides
  • (œufs, steaks hachés, galettes…)
  • Ne pas les utiliser pour cuire à température trop élevée
  • Ne pas utiliser d’abrasif pour la vaisselle (éponge à récurer, éponge métallique)
Ne pas utiliser d’instruments en métal ou à bouts pointus, privilégiez le bois.

étape 2 : J'achète quoi alors? (autrement dit: c'est quand mon anniversaire?)

Attention au Greenwashing*!


Dans ces moments de doutes, retour aux sources et à la simplicité : Si le revêtement anti-adhésif ne nous semble pas indispensable, alors de nombreuses solutions s’offrent à nous : terre, fonte, pyrex, inox, acier, porcelaine… Au moins, nous évitons la chimie!

Ce qui est important, c'est donc d'abord de vérifier que la future poêle ne contient pas de PTFE ni de PFOA. Il n’existe pas de label officielrestons vigilant et lisons bien l’emballage.

 

 

Selon le forum "cuisine anticancer" du site guérir.fr, voici les alternatives de cuisson saine :

  • L'inox contient du nickel et du chrome, deux métaux toxiques qui, au contact de substances acides (citron, sauce tomate, ...), peuvent passer dans l'alimentation, mais l'inox 10/18 est stabilisé.
  • Les plats pour four en céramiques de bonne qualité ne libèrent rien de toxique à la chaleur ou au contact d'aliments acides. Mais, comment se fait la céramique?!!! J'en reparle plus bas.
  • Les casseroles en Pyrex peuvent contenir quelques particules de plomb. Mais emprisonnées dans la masse de verre, elles sont indélogeables. Les casseroles ou plats en verre sont des ustensiles sains et fiables. Pourtanten verre borosilicate, sa fabrication est polluante et fortement consommatrice d’énergie, selon Good Planet !
  • La cuisine à la vapeur ne présente aucun risque. Ouf!!!

De nombreux sites conseillent de bannir l’aluminium reconnu pour ses effets néfastes à haute dose sur le système nerveux.

 

Alors il reste quoi!!!

 

Que penser de ces fameuses poêles en céramique qu'on trouve même aujourd'hui en supermarché?

Voici les premières infos que j'ai déniché sur le net:

 

 

La gamme ECO-logic par Bekapropose des poêles avec un revêtement anti-adhésif à base de céramique. Le fond est en acier inoxydable et donc compatible avec tous les feux, dont l’induction. Garanti sans PTFE ni PFOA. Environ 30 € pour une poêle de 20 cm.

 


La gamme Evergreen par Aubecq, comme Beka: le revêtement anti-adhésif est aussi à base de céramique. La gamme de poêle  est garantie sans PTFE ni PFOA, mais est à base d'aluminium...
Prix : environ 40 € 
pour une poêle de 20 cm.

 

Oui, mais quel est le procédé employé exactement dans la céramique???

 

 

Petite enquête ...
.
Ce revêtement en biolon ou thermolon est une céramique, donc argile et sable, censée être résistantes aux rayures et anti-adhérente. Elle ne contient ni PTFE ni PFOA  et n’émet aucune fumée toxique à 450°C. Effectivement, ça, c'est confirmé. Mais sait-on ce que ce revêtement contient?.Ce revêtement ayant été commercialisé aux Etats Unis plus tôt qu’en France, les réactions sont beaucoup plus nombreuses sur les sites américains. Voici ce qu'on y lit:

 Ce revêtement est basé sur la nano technologie. Les nano particules sont tellement petites qu'elles passent toutes les barrières biologiques, et nous n'avons aucun recul scientifique à ce propos. On peut lire également que, la céramique étant trop rigide pour jouer avec la chaleur, elle devait être  noyée dans une résine plus élastique, dont bien sûr, personne ne sait rien. Il ressort d’autre part, d'après les témoignages sur le net ,  que ce revêtement est instable puisqu'il disparaît en une semaine, en un mois, en un an, en quatre utilisations à peu près selon certaines personnes. Mais... si le revêtement n'est plus dans la poêle, il est passé où??? Miam...

Conclusion, les revêtements en céramique, on oublie aussi!

 

Investissons dans de la qualité et du durable

La fonte : une fois achetée, on l'aura à vie, c’est un produit très durable, qui en fait un produit avec un impact raisonnable sur l’environnement. Mais c’est lourd, donc on ne pourra jamais faire de crêpes ! Pour un bon distributeur, voir la marque Scandivie. Exemple dans ce lien: link

L’inox (ou acier inoxydable), le top ! :  durée de vie illimitée, un matériau léger, assez conducteur et facile d’entretien. Choisir une marque de qualité avec des manches bien attachés. Voir la sélection sur toutallantvert: link

La meilleure alternative semble être l'inox 10/18, la marque sitram en propose à des prix abordables par rapport aux autres. Sinon on en trouve aussi sur ebay. Il existe d'ailleurs des couscoussiers en inox, et j'en rêve pour remplacer mon cuit vapeur en polycarbonate...

Voici un autre site avec des exemples inox... Les prix, ça refroidit...

link

 

Je vous laisse, j'ai faim! Et si vous avez des infos sur la question, merci de laisser ici vos idées, je n'ai encore pas investi!

Et si on faisait une commande groupée??? Qui serait intéressé par l'achat d'une poêle???

*Le greenwashing (ou éco-blanchiment) est un procédé marketing qui consiste à vanter les mérites écologiques d'un produit, d'un service ou d'une organisation qui ne l'est pas vraiment en réalité. Ce procédé est généralement utilisé par des grandes marques qui ont les moyens de faire d'importantes campagnes publicitaires. Les marques surfent sur la vague écolo pour faire encore plus de profit en donnant l'impression au consommateur qu'il agit pour l'environnement.

 
. 

Repost 0
Published by marie.nature. - dans alimentation
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 21:03

Autour de nous, les amis font construire, agrandissent, rénovent... et se posent des questions...

Pas facile de se décider pour un type de peinture... Voilà, ce soir donc, je m'immerge dans ce nouveau monde de couleurs! Pour info et/ou rappel, la peinture dégage quelques petites toxines...

 

 

 

pot-de-peinture.jpg

 


Depuis 1948, une loi française interdit les peintures au plomb (ce qui pouvait entraîner une intoxication), mais de nombreux solvants restent présents. Ils sont plus pompeusement nommés composes organiques volatils ou COV pour les pro!. Nous les retrouvons dans tout type de peintures (acryliques,  à l'eau...)


Deux labels ont pour objectif de distinguer les produits qui ont un impact réduit sur l'environnement tout en conservant des performances d'usage adaptées. En France, AFNOR CERTIFICATION est l'organisme compétent reconnu par les instances françaises et européennes pour délivrer ces 2 labels.


Le label NF environnement a été créé en 1991. Il vous garantit que la peinture ne contient pas plus de 100 grammes de COV par litre.


L'ecolabel (label écologique de l'Union Européenne, représenté par une petite fleur) est né en 1992. Il est plus exigent que le label NF: Il garantit une peinture à moins de 30 grammes par litre et exclut les substances toxiques et les métaux lourds.


Selon les résines utilisées, le taux de COV joue un rôle important dans les caractéristiques d'un produit, notamment pour le temps ouvert. En autorisant un taux de COV supérieur à l'ECOLABEL, le label NF ENVIRONNEMENT permet aux fabricants d'optimiser les performances de leurs produits et de ne pas bouleverser nos habitudes (une seule couche, c'est quand même plus facile!)


Quid des peintures écologiques ou naturelles : Leur liant est minéral, à base de chaux ou de silicate, ou végétal, à base d'huile. Les solvants sont remplacés par des essences de térébenthine ou d'agrumes. Mais attention! Après étude scrupuleuse de quelques pots de peinture, j'avoue avoir été assez troublée : Certaines peintures dites écologiques (mais sans label particulier) contiennent plus de COV que des peintures NF! D'autres, ne contiennent pas de COV, mais de l'ammoniaque (comme la sous couche biofa)!


Les étiquettes ne sont pas faciles à déchiffrer, il faut réellement s'accrocher. Je repars donc sans achat cette fois ci et me replonge dans internet.


Nouvelle info: Il existe un autre label, le macaron Ange Bleu: C'est un écolabel d'origine allemande, créé en 1977. Il est décerné par un jury composé de 13 membres (associations de défense de l'environnement, de défense des consommateurs, syndicats, etc). Il n'est décerné qu'à des produits conformes à un cahier des charges réputé particulièrement strict. Petit hic: Je n'ai pas trouvé de peinture avec ce label dans mes magasins de province. A Paris peut être?


Autre découverte : Je tombe sur un blog: le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas. C'est un blog intéressant qui prône le recyclage de la peinture et nous donne l'exemple québecois d'une entreprise qui recycle et revend de la peinture. Idée à conserver. Voici le lien si vous souhaitez en savoir plus: http://laboblog.typepad.fr/peinture_ecologique/


Maintenant, prenons le temps de mettre les arguments dans la balance.


Que sont exactement les COV?


Les composés organiques volatils, ou COV (VOC en anglais) sont composés de carbone et d'hydrogène pouvant facilement se trouver sous forme gazeuse dans l'atmosphère. Ils peuvent être d'origine anthropique (provenant du raffinage, de l'évaporation de solvants organiques, imbrûlés, etc.) ou naturelle (émissions par les plantes ou certaines fermentations). Selon les cas, ils sont plus ou moins lentement biodégradables par les bactéries et champignons, voire par les plantes, ou dégradables par les UV ou par l'ozone. (merci Wikipédia)

Voilà aussi ce qu'on peut lire sur le site de l'ADEME: "Certains COV présentent des risques pour la santé. D'autres, en se dégradant dans l'atmosphère, contribuent à perturber des équilibres chimiques. Ces perturbations peuvent avoir pour conséquence la formation ou l'accumulation dans l'environnement de composés nocifs pour les espèces animales et végétales. C'est pour cette raison que les émissions de COV doivent être réduites et donc réglementées."


A titre d'exemple, l’exposition à des vapeurs de benzène est associée directement à la leucémie. Les effets cancérigènes du 1,3-Butadiène ont aussi été prouvés.

Certains COV ont des effets directs sur le corps humain, comme le tétrahydrofurane qui s’attaque au foie et aux nerfs ; Le trichloéthylène nuit au coeur et est cancérigène ;les éthers de glycol à courte chaîne possèdent une toxicité spécifique à la moelle osseuse et aux testicules. Le formaldéhyde provoque des irritations des yeux, du nez et de la gorge. Le perchloroéthylène, utilisé pour le nettoyage à sec, figure sur la liste des cancérigènes du groupe 2A du CIRC (centre international de recherche sur le cancer).


Les COV ont aussi des effets indirects sur notre santé: Ils participent à des réactions photochimiques dans la basse atmosphère, causant ainsi l’augmentation de la concentration en ozone dans la troposphère. Entre 1970 et 1990, la concentration en ozone troposphérique pour l’Europe est passée de 10 ppm à 50 ppm (ppm : particules par million), soit une augmentation de plus de 2,4% par année au cours des vingt dernières années. Celle-ci est fortement liée à l’asthme autant chez les jeunes que chez les personnes âgées. Certains des COV sont en outre nocifs pour les espèces animales et végétales.

 

Donc, en fait, pour résumé, après recherche et lecture de ces données, moi j'en arrive à ne plus vouloir mettre de peinture sur les murs... Tolérance zéro pour les COV et mêmes les peintures à l'argile et au soja sont suspectées de contenir des solvants!


Il me reste, la peinture fait maison, et là, les idées ne manquent pas! Reste à oser...


Par exemple (merci Sonia), il existe la peinture à la pomme de terre. (non, ce n'est pas une blague!)

 

 

patate-282b1.gif

 

Recette: 


Réduire 150 g de pommes de terre cuites en purée (ou 75 g de fécule de pommes de terre déshydratée), les mélanger à 3 à 4 dl d'eau bouillante. Passer au moulin avec la grille la plus fine pour éviter les grumeaux. Le résultat doit être visqueux, de la consistance d'une béchamelle un peu épaisse. Bien mélanger. 


D'autre part, délayer 150 g de Blanc de Meudon* dans 1,5 dl d'eau froide. Puis délayer 50 g de pigments dans 0,5 dl d'eau froide. Mélanger le Blanc de Meudon dilué avec les pigments. Ajouter enfin la purée en mélangeant, puis la valeur d'une cuillère à soupe d'huile de lin (facultatif). 


La peinture est terminée. Les doses données dans la recette permettent de fabriquer environ 1/2 litre de peinture. Adapter les doses en fonction des besoins. Pour indication, 1/2 litre de peinture couvre 5 m2. La couleur s'éclaircit en séchant. Faire un essai sur un petit objet ou un petit mur avant de se lancer dans la réfection d'une pièce complète. Faire une finition à la cire liquide pour un aspect traditionnel. Dans une pièce humide type salle de bains ou cuisine, on peut passer une couche de vernis bio en finition. La peinture sera ainsi lessivable.


*Le blanc de meudon est utilisé depuis très longtemps. Il était notamment très répandu pendant la Renaissance. Le nom du Blanc de Meudon lui vient des carrières de craie de Meudon, dans le bassin parisien, dont l'exploitation remonte au XVIIIe siècle et s'est transformée en production industrielle à la fin du XIXe siècle.


Vous trouverez détails et photo sur: http://www.espritcabane.com/faire-peinture/peinture-pommes-terre.php

Qui veut bien se lancer et venir témoigner?

 

Repost 0
Published by marie.nature. - dans bricolage
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 19:02

petit_20prince.jpg

 

 

Bonjour !

Voici un texte qui me trouble toujours autant. Quelle est selon vous l'idée essentielle de ce passage? Qu'est ce qu'il vous inspire?

Vos commentaires sont les bienvenus.

Marie

 

 

 

VII

Le cinquième jour, toujours grâce au mouton, ce secret de la vie du petit prince me fut révélé. Il me demanda avec brusquerie, sans préambule, comme le fruit d’un problème longtemps médité en silence :

« Un mouton, s’il mange les arbustes, il mange aussi les fleurs ?

— Un mouton mange tout ce qu’il rencontre.

— Même les fleurs qui ont des épines ?

— Oui. Même les fleurs qui ont des épines.

— Alors les épines, à quoi servent-elles ? »

Je ne le savais pas. J’étais alors très occupé à essayer de dévisser un boulon trop serré de mon moteur. J’étais très soucieux car ma panne commençait de m’apparaître comme très grave, et l’eau à boire qui s’épuisait me faisait craindre le pire.

« Les épines, à quoi servent-elles ? »

Le petit prince ne renonçait jamais à une question, une fois qu’il l’avait posée. J’étais irrité par mon boulon et je répondis n’importe quoi :

« Les épines, ça ne sert à rien, c’est de la pure méchanceté de la part des fleurs !

— Oh ! »

Mais après un silence il me lança, avec une sorte de rancune :

« Je ne te crois pas ! Les fleurs sont faibles. Elles sont naïves. Elles se rassurent comme elles peuvent. Elles se croient terribles avec leurs épines… »

Je ne répondis rien. À cet instant-là je me disais : « Si ce boulon résiste encore, je le ferai sauter d’un coup de marteau. » Le petit prince dérangea de nouveau mes réflexions :

« Et tu crois, toi, que les fleurs…

— Mais non ! Mais non ! Je ne crois rien ! J’ai répondu n’importe quoi. Je m’occupe, moi, de choses sérieuses ! »

Il me regarda stupéfait.

« De choses sérieuses ! »

Il me voyait, mon marteau à la main, et les doigts noirs de cambouis, penché sur un objet qui lui semblait très laid.

« Tu parles comme les grandes personnes ! »

Ça me fit un peu honte. Mais, impitoyable, il ajouta :

« Tu confonds tout… tu mélanges tout ! »

Il était vraiment très irrité. Il secouait au vent des cheveux tout dorés :

« Je connais une planète où il y a un monsieur cramoisi. Il n’a jamais respiré une fleur. Il n’a jamais regardé une étoile. Il n’a jamais aimé personne. Il n’a jamais rien fait d’autre que des additions. Et toute la journée il répète comme toi : "Je suis un homme sérieux !  Je suis un homme sérieux !" et ça le fait gonfler d’orgueil. Mais ce n’est pas un homme, c’est un champignon !

— Un quoi ?

— Un champignon ! »

Le petit prince était maintenant tout pâle de colère.

« Il y a des millions d’années que les fleurs fabriquent des épines. Il y a des millions d’années que les moutons mangent quand même les fleurs. Et ce n’est pas sérieux de chercher à comprendre pourquoi elles se donnent tant de mal pour se fabriquer des épines qui ne servent jamais à rien ? Ce n’est pas important la guerre des moutons et des fleurs ? Ce n’est pas sérieux et plus important que les additions d’un gros monsieur rouge ? Et si je connais, moi, une fleur unique au monde, qui n’existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu’un petit mouton peut anéantir d’un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu’il fait, ce n’est pas important ça ! »

Il rougit, puis reprit :

« Si quelqu’un aime une fleur qui n’existe qu’à un exemplaire dans les millions et les millions d’étoiles, ça suffit pour qu’il soit heureux quand il les regarde. Il se dit : "Ma fleur est là quelque part…" Mais si le mouton mange la fleur, c’est pour lui comme si, brusquement, toutes les étoiles s’éteignaient ! Et ce n’est pas important ça ! »

Il ne put rien dire de plus. Il éclata brusquement en sanglots. La nuit était tombée. J’avais lâché mes outils. Je me moquais bien de mon marteau, de mon boulon, de la soif et de la mort. Il y avait sur une étoile, une planète, la mienne, la Terre, un petit prince à consoler ! Je le pris dans les bras. Je le berçai. Je lui disais : « La fleur que tu aimes n’est pas en danger… Je lui dessinerai une muselière, à ton mouton… Je te dessinerai une armure pour ta fleur… Je… » Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux, le pays des larmes !

Repost 0
Published by marie.nature. - dans LIVRES
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 22:11

 

Vade retro Aluminium ! Papier alu et déo, même combat !

Traditionnellement, tous les matins, la journée commence par une bonne douche et quasi automatiquement l’application du déo… On connait vaguement la polémique sur sa composition, mais… voilà, la plupart d’entre nous travaillons en équipe et n’avons pas envie de parasiter olfactivement parlant, nos collègues…

 

transpiration.png

 

Ceci dit, se pencher quelques heures sur la question interpelle et repose le débat…

Qu’est ce que l’aluminium et quels sont ses effets ? Comment se retrouve t-il dans notre corps ???

L'aluminium est un métal argenté et malléable. Il est très difficile à extraire des roches qui le contiennent et a donc été longtemps très rare et précieux. C’est le troisième élément le plus abondant dans la croûte terrestre (8 % de la masse) après l’oxygène et le silicium.

Après lecture du livre de Virginie Belle (journaliste scientifique indépendante), « Quand l’aluminium nous empoisonne » on se rend compte que les sels d’aluminium sont omniprésents dans notre quotidien :

On les retrouve dans la composition des laits maternels industriels, des additifs et colorants alimentaires (levure chimique comme poudre à lever, comme agent antiagglomérant dans certains fromages, le numéro SIN de cet additif alimentaire est E173), dans certains médicaments d’usage courant (pansements gastriques, antiacides, adjuvants de vaccins et d’extraits allergéniques), dans plusieurs cosmétiques (déodorants,  crèmes solaires, produits de soin du visage et du corps, de maquillage et de démaquillage), dans les céramiques dentaires . Les ustensiles de cuisine et le papier d’aluminium peuvent également en libérer dans les aliments. Enfin, son utilisation dans la fabrication de conduites d’eau est prohibée dans plusieurs pays et cependant… le sulfate d’aluminium est utilisé dans le traitement des eaux… On en retrouve donc aussi dans l’eau du robinet… Sans vouloir être parano, on en absorbe tout au long de la journée !

D’après Guy Berthon, l’ex-directeur de recherche au CNRS : « à fortes doses ou à doses régulières, [l’aluminium] est toxique. […] Si une partie est éliminée naturellement par les urines ou la barrière intestinale, une autre passe à travers ce mur de brique qu’est l’intestin grêle et se retrouve dans le sang puis le cerveau. Là, l’aluminium se dépose, durcit et ne peut plus repartir ». (Source : Le Monde, 15/09/2010.)

L’aluminium est reconnu pour ses effets neuro toxiques. Des personnes exposées à l’aluminium peuvent développer des complications au niveau du système nerveux central, des insuffisances hépatorénales, de l’anémie, de l’ostéomalacie (os cassants ou mous), de l’intolérance au glucose et des arrêts cardiaques chez les humains. L’Institut de la Veille sanitaire a réalisé en 2003 une étude poussée qui montre le manque de données suffisantes pour confirmer ou infirmer les conséquences de l’aluminium sur la santé. Les études ont porté surtout sur la qualité des eaux utilisées pour la boisson, mais pas sur les effets des emballages en aluminium. Mais, de leur côté, des chercheurs ont prouvé que lorsqu’on injecte des sels d’aluminium directement dans le cerveau de lapins, chiens et chats, on observe un déficit de la mémoire d’apprentissage, un ralentissement général et une perte de la curiosité. Ce tableau clinique rappelle certaines manifestations de la maladie d’Alzheimer. D’ailleurs, les cellules du cerveau des patients atteints d’Alzheimer contiennent de 10 à 30 fois plus d’aluminium que la normale. En 2009, un groupe de chercheurs de l’Hôpital Henri Mondor de Créteil a réussi à modéliser le parcours de l’hydroxyde d’aluminium dans notre corps, c’estàdire sa pharmacocinétique, son devenir dans l’organisme lorsqu’il est injecté dans le muscle. Ces cristaux d’aluminium, nanoparticules, sont infiniment plus petites que des particules micrométriques, et par conséquent elles ne sont pas arrêtées par les barrières qui normalement nous protègent des éléments toxiques. La migration de ces nanoparticules se fait donc par le sang, la rate, le foie et enfin dans le cerveau, dans lequel le métal, neurotoxique avéré, se dépose et s’accumule.
La conclusion de ces recherches est sans appel : l’aluminium pourrait être responsable de certaines maladies neuro dégénératives et neuromusculaires.

J’en conclus donc que l’aluminium est une matière à soupçons et principe de précaution oblige, je me décide à chercher à l’éviter au maximum …

En ce qui concerne les médicaments (pour brûlures d’estomac par exemple), privilégiez ceux où l’alu est sous forme moins assimilable (phosphates ou silicates) plutôt que sous forme d’hydroxyde.

A la place du papier d’alu, qui en plus, ne se recycle pas, optez pour les boites plastiques. Utilisez plutôt des ustensiles en inox ou en émail.

alu.jpg

·         L’eau du robinet contient normalement moins de 0.2 mg/litre. Mais évitez de l'associer à de l'acidité : Elle facilite son absorption (lorsque l'on coupe un jus de fruit par exemple).

Le vaccin contre l’hépatite B en contient ainsi que la plupart des vaccins pour les enfants. En effet, l’aluminium est utilisé comme adjuvant. Il augmente la réponse immunitaire spécifique à un antigène et permet donc d’avoir une meilleure protection avec un vaccin avec une quantité moindre d’antigènes. En ce qui concerne les vaccins pour les enfants, les parents pro vaccins préfèreront alors une injection unique car la quantité d’aluminium est identique quel que soit le nombre de vaccin. Personnellement, je trouve que cela pose d'autres problèmes mais ça fait parti des thèmes que je réaborderai plus tard.

 

Pour les déodorants, l’enquête  « que choisir ? » (n°448) est très enrichissante :

que-choisir.jpgLes études semblent contradictoires, cependant de nombreux praticiens ont expérimentalement observé le lien entre les fortes concentrations d’aluminium et des symptômes de l’intoxication tels que des articulations douloureuses. Le Docteur Olivier Guillard, praticien hospitalier et maître de conférences en biochimie à Poitiers a observé qu’après l’arrêt d’antitranspirant utilisé quotidiennement par une de ses patiente, les taux d’aluminium dans les urines et le plasma sont redevenus normaux, douleurs et fatigue ont disparu. D’autres praticiens ont observé les mêmes liens. Pourtant, de son côté, L’Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) dit qu’« en raison de son intérêt technologique, la substitution de l’aluminium dans les produits cosmétiques n’est pas envisageable actuellement ».  Que choisir a testé 31 déodorants féminins et plusieurs produits testés n’en contiennent pas et leur efficacité déodorante n’est pas forcément moindre. Voici leur conclusion : « Certes, ce ne sont pas des antitranspirants mais ce blocages de la transpiration est-il indispensable ? La plupart d’entre nous ne pourraient ils pas se contenter d’un effet déodorant ? Surtout, « l’intérêt technologique » des sels d’aluminium est peut être évident en théorie, en pratique, c’est autre chose. Les deux tiers des produits testés en contenant ont une action antitranspirante faible, voire nulle. Il ne serait donc pas irrationnel de préférer ceux qui en sont exempts. » Conclusion, niveau déo, alu ne rime pas avec efficacité anti transpirant. De mon côté,  quotidiennement, je me contente de ma poudre de bicarbonate de sodium, saupoudrée sous les aisselles, mais les grands jours, où toute trace de transpiration est proscrites, j’opte pour le déo à bille Narta sans sels d’aluminium (label cosmétique bio*). Et à Noel, j’utilise le spray Lavera basis sensitiv avec hamamélis bio et essence de rose bio. Super couteux mais efficace.

Pas dans le sujet mais bon à savoir (merci encore à Que Choisir): La moyenne des allergènes les plus fréquents dans les aérosols est de 1500mg/kg, contre 400 pour les billes et 100 pour les sprays. Par ailleurs, les déodorants en aérosols peuvent contenir des nanoparticules. En cas d’inhalation, celles-ci sont susceptibles de gagner le cerveau via le nerf olfactif.

 

Voili-voilà, je pense avoir fait le tour! Et les copines, soyez sympas, si mon bicarbonate de sodium ne fonctionne pas, dites le moi!

C'est vrai, j'oubliais la pierre d'Alun! Merci pour cette précision Mél. Je complète mon article de suite :

Les propriétés et les vertus de la pierre d’alun sont nombreuses : coupures, aphtes, acné, après rasage, déodorant…Les propriétés cicatrisantes, antiseptiques, déodorantes ou imputrescives de la pierre d’alun sont dues aux qualités bactérostatiques de l’alun.

La pierre d’alun ne présente aucun risque : La charge ionique négative du potassium alun et sa structure moléculaire particulière font qu’elle ne peut être absorbée par les cellules de la peau, ce qui la rend absolument inoffensive.

La pierre d’alun n’est pas dangereuse mais il faut bien choisir sa pierre d’alun afin qu’elle soit naturelle et pas synthétique.
Une vraie pierre d’alun naturelle est légèrement translucide et l’on doit voir apparaitre les traces de la cristallisation (veines à l’intérieur de la pierre).  Il faut absolument éviter les pierres d’alun synthétiques à base d’ammonium ou d’aluminium, nocives pour la santé.

La loi sur les cosmétiques exige que les fabricants déclarent les ingrédients sur leurs étiquettes, ou vous pourrez savoir si la pierre contient de l’ammonium ou non.

La pierre d’alun naturelle est identifiée comme « potassium alum ».
La pierre d’alun synthétique est identifiée comme « ammonium alum » ou « aluminium alum ».
La pierre d’alun de potassium est à base d’alunite naturelle extraite de mines alors que celle fabriquée par les industries chimiques est obtenue par synthèse de sel d’ammonium.
Outre la composition et l’étiquette, vous pouvez reconnaître une fausse pierre d’alun par son apparence franchement opaque alors que l’alun naturel est quelque peu transparent.

 

 

 

*Le label « cosmétique bio » :logo-cosmetique-bioIl n’existe pas encore de label bio porté par l’état pour les cosmétiques. Cosmebio est certifié par EcoCert, dont le cahier des charges est validé par le ministère, mais cela ne signifie pas que ces produits labellisés sont 100% bio.

 

 

 

Repost 0
Published by marie.nature. - dans santé
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 23:31

Voici quelques petits remèdes naturels pour lutter contre les maux du moment, à savoir, le rhume, la grippe et la gastro !


 

rhume.jpg

 

 

On commence par dire adieu aux sirops du commerce, et on se fabrique un sirop « fait maison », c’est facile et bien plus efficace ! En cas d’angine ou pharyngite, on se concocte un sirop d’oignon ! Ok, dis comme ça, ça fait un peu écœurant, mais c'est meilleur qu'on ne le pense et surtout ça marche vraiment bien !

 

IMGP0386.JPG

Petit commentaire: Je viens d'utiliser personnellement le sirop d'oignon: Je toussais et commençais à me sentir fièvreuse, comme grippée. J'ai préparé mon sirop rapidement, afin de stopper net le virus. Dans les heures qui ont suivi, j'ai senti une espèce de chaleur dans ma gorge et mon ventre, sensation assez étrange mais plutôt confortable. Je me suis couchée hyper tôt. Le lendemain, plus de symptômes grippaux du tout (miraculeux!) mais j'ai dû concentrer trop en oignon, j'ai été brassée  hier et je suis allée saluer mes toilettes plusieurs fois. Peut être est ce une façon de se nettoyer le corps et d'évacuer le virus? L'oignon est donc aussi un laxatif, au moins quand il est utilisé de cette façon (avis aux personnes constipées!) 

Ce matin, plus de toux, transit redevenu normal, je vais bien!
Montaine commence à tousser, sirop d'oignon (plus léger) dès ce soir! J'avoue par contre que je ne sais pas si on peut le conserver plusieurs jours donc nouveau sirop à chaque fois.


Méthode : Faire bouillir dix minutes un gros oignon émincé dans un quart de litre d’eau. Filtrer. Ajouter deux cuillères à soupe de sucre de canne ou de miel de lavande et cuire doucement dix minutes jusqu’à consistance de sirop.
Prendre 4 cuillerées par jour.

En cas de rhume, on se fait le sirop d’eucalyptus !

Laisser tremper toute une nuit 100 g de feuilles d’eucalyptus dans un demi-litre d’eau bouillante. Filtrer et ajouter 200 g de sucre de canne. Cuire à gros bouillons dix minutes, jusqu’à obtention d’une consistance sirupeuse.
Prendre trois à quatre cuillerées par jour.

Pour dégager les voies respiratoires et faciliter l’expectoration, je fais bouillir de l’eau et je verse l'eau dans le bol. J'y ajoute quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus. Fumigation pendant 10 minutes. N'oubliez pas les mouchoirs avec vous sous le torchon! ça marche bien aussi pour vider les sinus. 

Pour diffuser dans la chambre : Huile essentielle de Ravintsara ou romarin.

Pour arrêter une diarrhée :

 

Faire bouillir une tasse d'eau dans laquelle vous ajouterez le jus d'1/2 citron. Boire le plus chaud possible.
Ou
Dans un verre ajoutez 1/3 de riz pour 2/3 d'eau et laisser infuser environ 1/2 heure. Mélanger avec une cuillère et buvez l'eau amidonnée.

 

En cas d’inconfort digestif : le charbon végétal (on en trouve même en supermarché !). Il se présente sous forme de gélules : Après un repas « chargé », ou si on sent nos intestins tressés, hop on gobe 2 gélules avec un verre d’eau.

Attention : Fort pouvoir absorbant, donc à prendre à distance des médicaments.

 

Contre les piqures et/ou démangeaisons (y’a pas de saison pour ça !):

 

Regardez vos réserves et hachez ce que vous trouverez : oignons, ails, persil. On ajoute si on a en dans nos placards, du bicarbonate de sodium. Je mets ça sur un mouchoir et j’entoure d’une bande pour maintenir cette compresse en place. On peut aussi appliquer 1 ou 2 gouttes d'huile essentielle de Lavande pure (antiseptique, apaisante, cicatrisante) tout de suite et on renouvelle tous les quarts d'heure pendant une heure, puis 3 fois dans la journée. 

Si on est en balade, on peut aussi frotter du plantain, ça calme par exemple les démangeaisons d’orties, on en trouve partout !

N’oubliez pas de retirer le dard avant de faire quoi que ce soit.

 

Les petits bonus du jour:

Les petites plaies :

Désinfecter avec un peu d'alcool ou un peu de jus de citron

Pour aider à la cicatrisation de plaies superficielles vous pouvez appliquer un peu de miel d'acacias en cataplasme, ou de l'argile.

Quelques gouttes d'huile essentielle de Lavande diluée dans une huile végétale (huile d’amande douce ou de rose…) aident aussi à cicatriser.

 

Coups de soleil et brûlures:

 

Sur ce coup là, il faut s’y prendre en avance ! Il vous faut préparer de l’huile cicatrisante et apaisante…


1/ Cueillette de fleurs de millepertuis entre mai et septembre. (Partout au bord des chemins, on voit plein de trous (mille…) à travers les pétales quand on regarde le soleil !

 

 

millepertuis.jpg

 

 

 

2/Laisser macérer : Remplir à mi-hauteur un bocal de verre de sommités fleuries de millepertuis fraîchement cueillies. Compléter le remplissage avec de l'huile d'olive de bonne qualité (huile d’olive vierge extra). Exposer au soleil jusqu'à ce que l'huile devienne rouge foncé. Conserver dans des flacons bouchés, à l'abri de la chaleur et de la lumière car l'huile peut s'altérer, sa durée de conservation est d'un an environ...
Cette huile miracle diminue les symptômes douloureux, modère les réactions inflammatoires et favorise la cicatrisation. 

J’étale aussi cette huile sur les plaques de sécheresse cutanées, sur les lésions eczémateuses, en résumé, dès que la peau est fragilisée.

Attention : Le millepertuis peut avoir une action photosensibilisatrice. Dans tous les cas où on applique le millepertuis localement, il faut éviter de s'exposer au soleil. 

Si vous avez cueilli plus de millepertuis qu’il ne vous en fallait pour préparer cette huile, tant mieux :

Le millepertuis peut aussi être employé sous forme d'infusion, seul ou en association avec d'autres plantes à visée antidépressive: Pour une grande tasse d'infusion : verser ¼ de litre d'eau bouillante sur 2 cuillères à soupe de sommités de millepertuis séchées et finement coupées. Laisser infuser 10 minutes avant de filtrer.  
De nombreuses préparations pharmaceutiques renferment du millepertuis. L'association du millepertuis avec des plantes sédatives du système nerveux telles que lavande ou valériane renforce ses effets apaisants et permettent un rééquiilibrage des biorythmes favorables au sommeil et au repos. 

 

Insomnie :

Relisez une à deux fois cet article ou...

Préparez une tisane de tilleul. Ajoutez-y une cuillère à café de miel, additionnée d’une goutte d’huile essentielle d’orange et d’une goutte d’huile essentielle de lavande vraie. Filez vite vous coucher avant de dormir debout. (mon blog + la tisane, ça devrait être radical!)

Je récapitule donc sur ce qu’il vous faut pour démarrer votre trousse à pharmacie « naturelle »:

 

Huile essentielle (HE) d’eucalyptus radiata

Huile essentielle de Ravintsara ou romarin

Huile essentielle de Lavande vraie

Huile essentielle d’orange

Du charbon végétal  en gélules

Du bicarbonate de sodium en poudre

Du miel d'acacias

De l’argile verte en poudre

Une huile végétale (HV) comme de l’huile d’amande douce ou de rose… Utile aussi pour y incorporer les huiles essentielles si on se fait des massages. (ex. 2 gouttes HE eucalyptus dans HV d’amande douce sur le torse pour expectorer et mieux respirer)

Des fleurs de millepertuis, de tilleul, d’achillée millefeuilles…

 

On complète au prochain épisode!

 

Repost 0
Published by marie.nature. - dans santé
commenter cet article