Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 23:17

Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement. 70% des cancers sont liés à l’environnement dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation. Chaque année en France, on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l’incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l’homme. Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.

Avis perso: Pas beaucoup de nouvelles infos pour les personnes déjà dans le bain, mais une ambiance générale positive avec malgré tout, les inévitables moments informatifs plus "plombants". Persuasif.nos_enfants_nous_accuseront-0.jpg

Pour voir la bande annoncelink

Repost 0
Published by marie.nature. - dans Films et docs
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 23:12

herbe-le-film.jpgAu cœur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d’éleveur laitier se confrontent. 
Alors que des Hommes se sont engagés depuis plusieurs années dans une agriculture autonome, durable et performante, le courant majoritaire de la profession reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agro-alimentaires…

Avis perso: documentaire très spécialisé, intéressant même si parfois un peu "rébarbatif". Devrait surtout être visionné par les professionnels de l'agriculture...

Pour voir la bande annonce : link

Repost 0
Published by marie.nature. - dans Films et docs
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 23:00

severn.jpg

 

Après le succès de "Nos enfants nous accuseront", le nouveau film de Jean-Paul Jaud est sorti en salles le 10 novembre dernier.

En 2008, Jean-Paul Jaud éveillait les consciences en faveur d’une agriculture durable et responsable, dans son film Nos enfants nous accuseront. Le documentaire racontait l’introduction du bio dans la cantine scolaire de Barjac et dressait un constat dur mais réel des impacts du modèle agricole dominant sur la santé de la planète et de ses habitants. 

Le 10 novembre dernier est sorti la suite : Severn, la voix de nos enfants, véritable invitation au passage à l’action. 

Synopsis du film : 

En 1992, au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, Severn Cullis-Suzuki, une enfant de 12 ans interpellait les dirigeants du monde entier sur la situation humanitaire et écologique de la planète. En 2009, Severn est une jeune femme de 29 ans qui s'apprête à donner naissance à son premier enfant. Ce long-métrage documentaire propose une mise en regard du discours de Severn en 1992 avec la vision qu'elle porte sur le monde en 2009. 

Ce documentaire ramène chacun d'entre nous à une question universelle et essentielle : quel monde laisserons-nous aux générations futures ? 

Pour voir la bande annonce:

link

Avis perso: Un film positif (des actions positives aux 4 coins de la terre), avec de belles images et des moments émouvants. Agréable

Repost 0
Published by marie.nature. - dans Films et docs
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 17:34

A l’attention du responsable Mac Donald, 1 r Levant, 72200 LA FLECHE

 

 

Cher Ronald,

 

Jeudi dernier, après une matinée piscine, toute la famille affamée s’est décidée à venir manger chez toi, dans ton « super resto ». C’est vrai que les mois passaient et nos filles étaient souvent attirées par ta jolie tête de clown et ton espace jeux si coloré. Avec gaieté, nous avons passé commande, aidés par une de tes charmantes hôtesses. Et puis, hamburgers et frites goulument avalés, nos filles ont recherché où déposer les multiples emballages carton. Elles savent que trier les déchets est important pour ne pas surcharger les décharges publiques. Elles sont attentives au fait de ne pas vivre sur une planète poubelle. En quête donc de ce recyclage, nous demandons à parler à un responsable afin qu’il nous explique ce que deviendrons les déchets que nous venons de produire. Il est 13H20 et oh… surprise… on nous répond courtoisement que les responsables présents sont trop occupés et qu’éventuellement une personne pourra nous répondre à partir de 15H30… De toute façon, les déchets sont tous à déposer dans cette unique et grande poubelle… Pas de tri chez toi Ronald ? A l’évidence, non…

Nous repartons donc tous les cinq doublement déçus : Chez toi Ronald, on se fiche de l’avenir de la planète et puis, si ce n’est pas le cas, il n’y a aucun responsable présent qui daigne venir nous rassurer et répondre à nos questions…

Alors, nous, on sait d’ailleurs en partie pourquoi, on a eu du mal à les digérer tes frites et puis, on ne reviendra plus, parce que, tu nous as déçu et en plus, nous, on ne veut pas en rajouter des déchets…

 

 

Toute la famille. 

Mcdo-logo-vert.gifPour info, jusqu'à ce jour, nous n'avons pas eu de réponse...

Repost 0
Published by marie.nature. - dans alimentation
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 21:54

Après avoir appris les investissements "crapuleux" exercés notamment par ma banque, je décidais de trouver une banque éthique...

Plein d'infos sur http://www.secretsbancaires.fr/ « Secrets bancaires » révèle les investissements de 13 grandes banques européennes (dont 3 banques françaises: la BNP*, le crédit agricole,la société générale) qui, malgré la crise financière, continuent de financer des projets controversés dans l’opacité la plus totale, avec de lourdes implications pour les populations locales. « L’étude menée au sein du réseau BankTrack dévoile les liens financiers entre des grandes banques européennes et des entreprises blacklistées soutenant des dictateurs et provoquant des dégâts environnementaux irréparables ou produisant des armes aveugles, telles que les bombes à sous-munitions.

* Selon nos informations, la BNP participe au prêt d’un montant de plusieurs milliards d’euros, qui devrait couvrir 70 % des besoins en financements d'un projet de construction de deux réacteurs EPR dans la région de Jaitapur, qui présente un risque sismique très élevé. Là où le bât blesse, c’est que la BNP ne mesure pas les risques liés à ce prêt ni pour l’environnement, ni pour la population locale, puisqu’elle sait que ce placement lui sera remboursé, du fait de la garantie d’État.

Autre livre intéressant : la face cachée des banques : scandales et révélations sur les milieux financiers (édition PLON)

Je mettais le pied dans un complexe financier, où n'est ressorti indemne qu'une société financière : La NEF. Après les avoir contacté, Giovanni Turco / Sociétaire-correspondant Nef du Maine & Loire est venu nous expliquer ce qu’est la NEF : Voici un petit résumé de cette soirée sympathique...

 

L’HISTOIRE de la NEF : Nouvelle Economie Fraternelle.

A la base, la NEF est plus un projet de société (avant d’être un projet financier). Elle est née en 1978.  S’inspire de Steiner : La société fonctionne avec 3 sphères :

·         Esprit / créativité / spiritualité

·         Droit / loi

·         Les échanges

Steiner fait un parallèle avec la Liberté/ l’Egalité/ La Fraternité

Par exemple : Le génie se développe avec la liberté…

Ainsi, la monnaie permet aussi de mettre en pratique la fraternité

La NEF est une société financière : Ce n’est pas une banque : elle n’a pas le droit de gérer un compte à vue. Elle peut faire de la collecte d’épargne et du financement.

La NEF aujourd’hui :

·         25 000 sociétaires (370 sociétaires dans le 49)

·         Capital : 23 000 000 d’€uros

·         Entre 350 et 400 financements professionnels par an. 60% des financements le sont pour des démarrages d’activités.

·         Le financement existe pour les particuliers depuis 1 an ½

·         50 salariés/ 44 bénévoles : Echelle de rémunération de 1 à 4.5 (salaire le plus bas au salaire le plus élevé)

·         Des placements sûrs : Plus de dépôts que de financements !

·         150 000 à 300 000€ de bénéfice par an

INFORMATION ET TRANSPARENCE :

4 types d’investissements : Agr Bio, protection de l’environnement, aide aux personnes en difficulté, la culture.

Ces investissements sont tous répertoriés dans un livre distribué tous les ans.

2 PRODUITS GERES PAR LA NEF:

1/ DEVENIR SOCIETAIRE :

o    30€ la part sociale.

o    1 homme = 1 voix

o    Réductions fiscale de 25%

2/ DEPOTS A TERMES (entre 25 mois et 10 ans) : minimum 500€

            + PLAN D’EPARGNE (versements tous les trimestres…)

2 PRODUITS GERES PAR NEF + CREDIT COOPERATIF :

            Il faut être sociétaire de la NEF (minimum 3 parts, soit 90€)

            1/COMPTE COURANT : A ouvrir auprès du crédit coopératif : Ce compte sera nommé « nef-crédit coopératif ». Vous aurez alors, cartes, chéquiers…

            2/LIVRET B : rémunérations à 1%, retirable quand on veut. Intérêts imposables

Aujourd’hui la Nef est toujours dans une démarche pour obtenir un agrément « banque ». L’agrément a déjà été 2 fois refusé en France.  Elle souhaite aujourd’hui devenir une sorte de coopérative bancaire européenne. Elle est encore en phase d’élaboration des statuts européens. En s’alliant avec 2 banques éthiques européennes qui existent déjà, il sera peut être plus aisé d’obtenir un agrément via par exemple la banque centrale d’Italie.

Dans le cadre du mois de l'économie sociale et solidaire la Nef a voulu organiser une rencontre festive ouverte aux sociétaires et à tous publics, autour de présentations d'actions réalisées localement.
cette rencontre a eu lieu le 6 novembre au FJT de Monplaisir.

Un documentaire précieux a été projeté :

"Qui compte ? Femmes, mensonges, mondialisation"
Un reportage sur  Marylin Waring, ex-députée néo-zélandaise à l'âge de 22 ans. Passionnant !

Depuis, je chemine doucement: J'ai ouvert 2 comptes épargnes pour les filles, bloqués jusqu'à leur majorité.

Le reste va venir pour cette nouvelle année...

 


Repost 0
Published by marie.nature. - dans finances
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 21:35

Niché dans les Cévennes, nous avons découvert par hasard cet été un petit camping tout bucolique, au  nom dynamique « les cascades ».

Il a d’abord  l’intérêt d’être situé en bordure de la Jonte dans  un site dominé par les corniches du Causses Méjean et au pied du massif de l'Aigoual, dans le Parc National des Cévennes. Il est à 2 km du village de Meyrueis. Dans le bas du camping, on peut se baigner dans la Jonte et patouiller dans des petites cascades. Pour les amoureux de la nature, c’est un régal.  Les emplacements sont vastes (150 m² en moyenne).

 

DSC02514.JPG

Pour les moins aventuriers qui restent dubitatifs avec la toile de tente, vous pouvez aussi y louer un chalet en bois.

Il y a 5 ans le label environnemental la clef verte est venu récompenser et encourager leur action respectueuse de l’environnement. Ils utilisent l’énergie solaire (60 % de l’énergie nécessaire au chauffage de l’eau sanitaire), des bornes d’éclairage solaires sont installées sur le terrain, et 2/3 des ampoules sont à basse consommation. Pour économiser l’eau, une toilette sèche est à votre disposition, robinets et chasses d’eau sont à économies d’énergie. Pour protéger l’environnement, ils proposent le tri sélectif des déchets, un bac de compostage. Enfin, ils utilisent des produits d'entretiens respectueux de l’environnement.

 

Avec leur association la Via Natura ils tentent de compenser le CO2 que nous aurons émis pour venir jusqu’à eux, en  participant à une action de reforestation au Benin.

Les propriétaires Eric et Marie-Hélène offre un accueil sympathique et chaleureux et nous avons trouvé l’ambiance décontractée et conviviale. Se côtoient randonneurs et familles. C’est un camping calme et paisible.

Le propriétaire, Eric a fabriqué un four solaire que nous avons pu utiliser : Nous avons épluché quelques légumes et disposé légumes, riz et saucisses dans une marmite en fonte mise à disposition. Deux heures plus tard, nous avons dégusté : Un délice !

 

DSC02508


Bref, un bonheur simple pendant ces quelques jours de vacances !

Pour plus d’info, ils ont un site :

link

Bye,

Marie

Repost 0
Published by marie.nature. - dans vacances
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 12:02

 

Dans la rubrique « j’ai testé pour vous » : Comment Marie sans ses copines n’aurait jamais réussi à fabriquer un matelas en laine…

 

été 160

Première étape:

Rassembler le matériel: Interpeler le réseau m'a permis de trouver une magnifique cardeuse toujours fonctionnelle, d'anciens matelas en laine encore en bon état, de la laine de moutons fraîchement tondue et  lavée et du crin de cheval tressé. Merci Raymond, le papa de Marie-Claude! 

été 177

J’ai aussi eu besoin d’une grande aiguille (40 cm) et de gros fil pour les bouffettes  et enfin d’une bobine de fil classique très solide.

Enfin, je suis allée acheter le coutil en coton (rayé marron et blanc, tradition oblige !), compter 70€ pour un matelas 90*190.

Deuxième étape (une matinée):

Couper le tissu et coudre : Pour un matelas de 190*90, il faut compter 10 cm de plus (coutures, bouffettes et bourrelets autour).

Couper :

2 rectangles de 200*100

2 rectangles de 200*20

2 rectangles de 100*20

Assembler la base (de 200*100) avec les 4 bords (pour faire comme une caisse) puis une longueur du « couvercle ». Les 3 derniers côtés de ce « couvercle » seront à coudre à la main après avoir rempli de laine.


été 137


Troisième étape : carder la laine et le crin de cheval !

Commence le travail le plus long : Passer la laine à la cardeuse afin de l’effiler et la dépoussiérer : C’est le moment d’appeler les copines pour se relayer et papoter ! (la machine est silencieuse !!!)


été 149                 été 151

 


Seul hic : Rester concentrée afin de ne pas laisser la main se faire attraper sous la planche de clous…

 

 

été 138


Certaines ont d’ailleurs cardé avec efficacité et grande classe :

 

été 135

 

 

Pendant que d’autres ramassaient patiemment la laine qui s’envolait…

 

 

été 136été 142


Au fur et à mesure, on plaçait la laine dans le coutil

Une couche de laine, une couche de crin tressé (pour avoir plus de ressort), et à nouveau, une couche de laine !

 

ete-174.jpg        été 164

 

Bon ok mais maintenant avec 60 cm de hauteur, on fait comment pour refermer?

 Et bien, là on appelle à la rescousse Arlette, la femme de Raymond !

 

été 175été 182

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Et couchées à 4 sur le matelas, on y arrive !

 


 

été 181

 

Quelques grandes épingles (houzeaux) faciliteront l’ouvrage !

 

Et avant de tout refermer, on s’assure que la laine remplit bien les coins et s’étend harmonieusement sur toute l’étendue

 

été 184

 

Il nous reste à placer 11 bouffettes par face pour ce matelas une personne ; on dessine des croix d’abord pour bien les positionner, une personne se place en dessous pour récupérer la grande aiguille, placer la bouffette et repasser l’aiguille…

 

 

été 200
Vue du dessous

 

Le matelas se tassera dans les semaines qui suivent et il pourra alors être utile de reserrer les fils. Pensez donc à laisser pendre les fils des bouffettes.


été 187


On trouve des coutils cotons plus joyeux :


DSC02422


Il est possible aussi d’ajouter des « bourrelets » tout autour. Je les ai ajoutés après, pour avoir l’impression d’un travail fini.

 Bonne nuit !

Repost 0
Published by marie.nature.over-blog.fr - dans sommeil
commenter cet article