Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 20:36

Comment faire pour éviter la lampe basse consommation (LBC) et par la même occasion son mercure, ses champs magnétiques(...)?

 

 

ampoule-lumineuse.jpg

 

Il semblerait que certains fabricants aient d'ores et déjà placé un filtre anti radiations  sur leurs ampoules. Je n'ai pas trouvé d'enquêtes scientifiques indépendantes confirmant l'efficacité de ce filtre. Par contre, il existe 2 alternatives intéressantes:


1/ L'halogène amélioré: Il permet d'économiser de l'énergie et de mieux préserver l'environnement. Consommation 30 % inférieure à une ampoule classique mais petit hic, consommation qui reste bien supérieure à la LBC. Aussi lumineux qu'une ampoule de 40W.

 

On en trouve  sur ce site : http://www.pearl.fr/eclairage/ampoules/culot-e27/ampoule-halogene-basse-consommation-green-saver-28-w_NC6118.html


2/ la diode électroluminescente (LED) : Les diodes électroluminescentes (LED) ont une durée de vie « imbattable », allant de 50 000 à 100 000 heures, une consommation électrique dérisoire et un allumage instantané, avec un retour sur investissement très rapide. Mais leur coût à l'achat peut en rebuter beaucoup : près de 40 euros pour l'équivalent d'une 60 Watts ; de plus, les LED sont encore difficiles à trouver.

 

A vendre sur ce site par exemple : http://boutique.consoglobe.com/achat-LED.html

Repost 0
Published by marie.nature. - dans au quotidien
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 22:59

Les ampoules économiques contiennent du mercure et lorsqu'elles se brisent elle libère ce fameux métal potentiellement dangereux. En effet le mercure est un puissant neurotoxique. Il cause une maladie dite "hydragisme" (voir également maladie de Minamata), et est soupçonné d'être une des causes de la maladie d'Alzheimer.

 

 

ampoule.jpg

 


Il s'agit donc d'abord d'éviter d'être en contact avec les débris.

Voici ce qui est recommandé: Il faut d'abord aérer la pièce une bonne dizaine de minutes avant de nettoyer. (bref, mettre tout le monde dehors, animaux, enfants...). Ensuite, tenter de mettre le maximum de débris dans un bocal en verre avec un couvercle, en remuant au minimum les poussières. (pousser les débris avec un carton par exemple, dans un ancien pot de confiture, vide c'est plus simple!). Un chiffon humide (la lingette ça semble pas mal, mais ce n'est pas vraiment écolo) vous permettra de ramasser les derniers résidus, mettez le tout dans le bocal (à cornichon ça doit être pas mal non plus).

A Ne pas faire:

Passer l'aspirateur: ça diffuse le mercure dans toute la pièce!

Passer la balayette: Mercure projetée pendant les 5 prochains mois!

Ok, mais on en fait quoi du pot de confiture mercuré? On l'amène au parc à conteneurs évidemment!


Autre bémol:

Le Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques (CRIIREM) a mis en évidence le fait qu'elles émettent des ondes électromagnétiques pouvant être nocives. Depuis 2006, par mesure de précaution, le CRIIREM "déconseille l'utilisation de ces ampoules en tant que lampes de chevet ou de bureau". 

De son côté, la Direction générale de la santé de la commission européenne a indiqué fin 2008 que ces ampoules ne produisent ni champs magnétiques ni scintillement, mais qu'elles emmétraient des rayons ultra-violets pouvant avoir des effets sur les personnes sensibles. Difficile de faire la part des choses. 

À l'heure actuelle, de nombreux scientifiques partagent cependant l'avis du CRIIREM sur les puissants champs magnétiques et les radios fréquences dégagés par ces ampoules. Les scientifiques expliquent avoir été alertés au départ par des porteurs de pacemaker ayant ressenti des interférences à proximité de ces ampoules. Pierre le Ruz, directeur scientifique du CRIIREM, a vérifié: "nous avons, entre autres, mesuré des radiofréquences harmoniques jusqu'à 200V par mètre, alors que les valeurs limites en vigueur est de 27V/m." Des données qui font réfléchir.
Elles généreraient ainsi une éléctropollution ayant diverses conséquences en raison de la diminution de mélatonine qu'elle provoque. Cela induit notamment des troubles du sommeil et de l'humeur, mais aussi de l'hyperactivité. Plus grave, elles favoriseraient plusieurs types de cancers.

Voilà encore des évolutions environnementales paradoxales...

Repost 0
Published by marie.nature. - dans au quotidien
commenter cet article